Samedi 27 août 2016 | Dernière mise à jour 18:46

Polémique Le porte-parole du Hamas invité à l’université de Genève

Une conférence est annoncée mercredi prochain dans une salle de l’Uni Mail. Elle accueillera notamment un leader du parti au pouvoir à Gaza, considéré comme un mouvement terroriste par l’Union Européenne. Malaise.

Musheer Al Masri posant devant une affiche à la gloire des Brigades Izz al-Din al-Qassam, la branche armée du Hamas.

Musheer Al Masri posant devant une affiche à la gloire des Brigades Izz al-Din al-Qassam, la branche armée du Hamas. Image: MARCO LONGARI/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«C’est une véritable banalisation du terrorisme !» Président de l'Association Suisse-Israël, section de Genève, le vice-président du PLR Pierre Weiss fulmine. L’homme politique déplore en effet qu’une conférence-débat d’un genre très particulier se tienne mercredi prochain dans une salle de l’Uni Mail, à Genève. Organisée par l’ONG pro-palestinienne «Droit pour tous», la manifestation donnera entre autre autres la parole à Musheer Al Masri, présenté comme un «parlementaire palestinien» sur le flyer de l’événement, qui commémore les victimes civiles de la guerre de Gaza de 2008-2009

Parlementaire, l’homme l’est assurément, mais ce qui pose problème à Pierre Weiss, c’est que ce titulaire d’un bachelor en charia est surtout le porte-parole du Hamas. Visant la destruction de l’état d’Israël, selon ses statuts, ce mouvement politique et religieux est listé en tant que mouvement terroriste par de nombreux pays, ainsi que par l’Union Européenne. «En 2010, l’Université de Lausanne avait refusé une salle à un parti démocratique suisse, l’UDC, pour son congrès, rappelle Pierre Weiss. Et voilà qu’à 60 kilomètres de là, à l’Uni de Genève, on accueille le représentant d’une organisation terroriste qui prône dans le Jihad dans sa charte. » Une manifestation est envisagée devant Uni Mail, mercredi.

L’organisateur de l’événement, Anouar Gharbi, n’est pas surpris par ces réactions : «En janvier 2009, alors que nous manifestions avec de petits cercueils en hommage aux enfants victimes de la guerre à Gaza, les milieux pro-israéliens s’étaient déjà retrouvés à Berne pour chanter l’hymne national de l’état hébreu.» Il reproche aux «pro-israéliens» d’avoir des indignations bien sélectives. Il note aussi que Musheer Al Masri est en possession d’un visa en bonne et due forme, qu’il représente une autorité politique élue par le peuple gazaoui et qu’il n’y a donc pas de raison de l’empêcher de s’exprimer en Suisse.

En 2008, l'ancienne conseillère fédérale en charge des affaires étrangères Micheline Calmy-Rey avait déclaré être "prête à s'asseoir à la table d'Oussama ben Laden", pour illustrer son combat contre "le rejet du dialogue". La Suisse mène traditionnellement des discussions avec des organisations telles que les FARC, en Colombie, ou le Hamas. Ce "réalisme" vise à la résolution de certains conflit dont ces mouvements sont des acteurs incontournables. (Le Matin)

(Créé: 12.01.2012, 12h55)

Sondage

Vous sentez-vous indisposé par le port du burkini?




Sondage

Prendre l'apéro en uniforme, est-ce choquant?




Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne