Dimanche 25 septembre 2016 | Dernière mise à jour 10:30

Caisse maladie Les primes pourraient prendre l'ascenseur en 2014

Les primes maladie ne devraient pas connaître une trop forte hausse cet automne. En revanche 2014 pourrait réserver de mauvaises surprises.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les primes maladie ne devraient pas connaître une trop forte hausse cet automne. L'association faîtière des assureurs maladie santésuisse table sur une augmentation moyenne de 2% à 3%.

«La hausse des primes sera modérée» l'an prochain, car les coûts n'ont pas trop augmenté, se réjouit le directeur de santésuisse Christoph Meier dans une interview publiée vendredi par le St.Galler Tagblatt. Elle s'élèvera en moyenne à 2% à 3%, avec des différences selon les assurés, leur canton ou le modèle d'assurance qu'ils choisissent.

Cependant les assurés pourraient voir leurs primes prendre l'ascenseur en 2014 en raison de plusieurs inconnues. Concernant les nouveaux forfaits par cas, introduits en janvier dernier, de nombreux tarifs n'ont pas encore été définitivement fixés avec les hôpitaux. Cela pourrait coûter plusieurs millions de francs aux assureurs, selon le directeur de leur organe faîtier.

Nouveau moratoire envisagé

On ignore aussi selon quel taux de change les prix des médicaments seront calculés à l'avenir. Des inconnues résident également dans les rémunérations des médecins généralistes après le plan directeur lancé par le ministre de la santé Alain Berset pour revaloriser la médecine de famille. On ne sait pas non plus combien de cabinets de spécialistes ouvriront encore après la fin du moratoire en début d'année.

Jusqu'à fin juin, environ 800 nouveaux spécialistes se sont installés, a indiqué une porte-parole de santésuisse. A titre de comparaison, ils étaient seulement 235 sur l'ensemble de l'an dernier, alors que le gel était encore en vigueur.

Pour résoudre le problème des nombreux nouveaux cabinets, qui devraient engendrer des coûts supplémentaires, Christoph Meier envisage un nouveau moratoire. «C'est une solution d'urgence que personne n'apprécie. Mais si rien d'autre n'est possible, nous ne nous y opposons pas».

Les pronostics de santésuisse en matière de primes maladie 2013 et 2014 correspondent à l'évaluation de Comparis rendue publique le 10 juillet. Le comparateur en ligne se basait sur un sondage auprès des grandes caisses qui comptent environ 70% de la population parmi leurs assurés.

Cette année, la hausse se montait à 2,2% en moyenne pour un adulte et de 4,4% pour un enfant. (ats/nxp)

(Créé: 27.07.2012, 09h45)

Sondage

Pensez-vous qu'Hillary Clinton soit encore en mesure de battre Donald Trump?




Sondage

Vous sentez-vous floué par les mesures eurocompatibles du Conseil national sur l'immigration?




Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.