ACCUEIL 24.4.2014 Mis à jour à 16h25

Les primes pourraient prendre l'ascenseur en 2014

Caisse maladie

Les primes maladie ne devraient pas connaître une trop forte hausse cet automne. En revanche 2014 pourrait réserver de mauvaises surprises.

Mis à jour le 27.07.2012 46 Commentaires

Image: Keystone

Articles en relation

Partager & Commenter

Les primes maladie ne devraient pas connaître une trop forte hausse cet automne. L'association faîtière des assureurs maladie santésuisse table sur une augmentation moyenne de 2% à 3%.

«La hausse des primes sera modérée» l'an prochain, car les coûts n'ont pas trop augmenté, se réjouit le directeur de santésuisse Christoph Meier dans une interview publiée vendredi par le St.Galler Tagblatt. Elle s'élèvera en moyenne à 2% à 3%, avec des différences selon les assurés, leur canton ou le modèle d'assurance qu'ils choisissent.

Cependant les assurés pourraient voir leurs primes prendre l'ascenseur en 2014 en raison de plusieurs inconnues. Concernant les nouveaux forfaits par cas, introduits en janvier dernier, de nombreux tarifs n'ont pas encore été définitivement fixés avec les hôpitaux. Cela pourrait coûter plusieurs millions de francs aux assureurs, selon le directeur de leur organe faîtier.

Nouveau moratoire envisagé

On ignore aussi selon quel taux de change les prix des médicaments seront calculés à l'avenir. Des inconnues résident également dans les rémunérations des médecins généralistes après le plan directeur lancé par le ministre de la santé Alain Berset pour revaloriser la médecine de famille. On ne sait pas non plus combien de cabinets de spécialistes ouvriront encore après la fin du moratoire en début d'année.

Jusqu'à fin juin, environ 800 nouveaux spécialistes se sont installés, a indiqué une porte-parole de santésuisse. A titre de comparaison, ils étaient seulement 235 sur l'ensemble de l'an dernier, alors que le gel était encore en vigueur.

Pour résoudre le problème des nombreux nouveaux cabinets, qui devraient engendrer des coûts supplémentaires, Christoph Meier envisage un nouveau moratoire. «C'est une solution d'urgence que personne n'apprécie. Mais si rien d'autre n'est possible, nous ne nous y opposons pas».

Les pronostics de santésuisse en matière de primes maladie 2013 et 2014 correspondent à l'évaluation de Comparis rendue publique le 10 juillet. Le comparateur en ligne se basait sur un sondage auprès des grandes caisses qui comptent environ 70% de la population parmi leurs assurés.

Cette année, la hausse se montait à 2,2% en moyenne pour un adulte et de 4,4% pour un enfant. (ats/Newsnet)

Créé: 27.07.2012, 09h45

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

46 Commentaires

Cédric Jeanneret

27.07.2012, 10:53 Heures
Signaler un abus 27 Recommandation 0

Bon, quand est-ce qu'on revote pour la caisse unique, gérée par l'état, avec des comptes réellement transparents, et séparant pour de bon la partie lamal de la partie privée (complémentaires) ?? Non parce que ça commence à bien faire là. Répondre


Dominique Arpagon

27.07.2012, 13:20 Heures
Signaler un abus 15 Recommandation 0

Au lieu de revaloriser les salaires des généralistes (env CHF 200'000/an), pourquoi pas ne pas revoir à la baisse le salaire des spécialistes (entre CHF 200'000 et 450'000/an)?Les médecins doivent être conscients que c'est la collectivité qui prennent en charge leurs salaires généreux. Et que c'est cette même collectivité qui a pris en charge leur frais de formation (env CHF 1'000'000 par médecin Répondre



Sondage

L'ourson 4 était menacé par son père: fallait-il que le zoo bernois l'euthanasie?



Biens immobiliers

Marché
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce