Mardi 30 août 2016 | Dernière mise à jour 11:06

Sauvetage Un bilan positif pour Novartis à Prangins

Six mois après le sauvetage de Novartis dans le canton de Vaud, la production est en hausse et le personnel a augmenté d'environ 8%.

Joseph Jimenez, CEO de Novartis (à gauche) et Daniel Vasella président du conseil d'administration.

Joseph Jimenez, CEO de Novartis (à gauche) et Daniel Vasella président du conseil d'administration. Image: Keystone

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Les volumes ont augmenté de 10 à 15% par rapport à l'année précédente», explique dans «La Côte» Erick Reinartz, responsable européen de la production d'OTC (Over-The-Counter, produits d'automédication). «Cela s'explique notamment par la demande accrue pour certains produits comme le Voltaren. Par ailleurs, le marché russe, qui est notre marché le plus important, connaît une croissance naturelle importante.»

Corollaire de cette hausse de la production, le personnel est plus nombreux. «Ces volumes plus importants ont entraîné une augmentation d'environ 8% de l'effectif», affirme Erick Reinartz. Le passage de 37,5 à 40 heures de travail hebdomadaire n'a pas entraîné de départs. «Les conditions actuelles sont similaires aux autres entreprises du secteur», relève le responsable.

Aujourd'hui, 14 groupes de travail sont actifs pour mettre en oeuvre les projets retenus lors du processus de consultation. «Nous avons d'ores et déjà reçu trois millions de francs pour mener les travaux des ingénieurs et mandater les entreprises externes», précise Erick Reinartz.

Mi-janvier, face à une mobilisation unanime, Novartis avait finalement renoncé à fermer son site de Prangins où 320 licenciements étaient annoncés. L'entreprise indiquait qu'elle allait investir 40 millions de francs, alors que le canton consentait à une réduction fiscale temporaire et que des terrains étaient réaffectés. Le personnel avait dû accepter des concessions en matière de conditions de travail. (ats/nxp)

(Créé: 16.07.2012, 09h44)

Sondage

Indiquer la présence d'un radar sur les réseaux sociaux est-il acceptable?




Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.