Mercredi 7 décembre 2016 | Dernière mise à jour 15:17

Discussion

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

12 Commentaires

Tient la Pollution Genevoise s'exporte aussi à Lausanne ;-)


Il faut faire attention, car certains dealers fournissent de la coke aux gens bien. Donc pas toucher! Sans coke, dur dur d'être au top au job et dans les soirée...


Pour lutter contre ce phénomène, je pense qu'il faut couper l'aide social aux toxicomanes, sans argent ils ne pourront plus se fournir en drogue. Renvoyer tous les dealers dans leurs pays avec force et insistance. Il faut savoir tant qu'il y aura des toxicomanes il y aura des dealers, ces deux personnes restent lier. Pour l'éradiquer il faut une police forte, des lois rigoureuses et des sanctions.


Couper les moyens financiers des toxicos ? Pas de problème,il s'en prendront aux vieilles dames, augmentant encore l'insécurité. Et impossible de renvoyer les dealers dans leur pays, puisque il n'ont pas de papiers et qu'aucun pays ne veut donc les admettre. Les faire travailler aux champs ?

5 Recommandation 0 Signaler un abus

du laxisme à lausanne..mais quelle drôle d'idée..on devrait la renommer..laxsanne, tellement les dirigeants s'en foutent..dommage très belle ville.


Oui c'est bien vrai. Mais que font nos bonnes autorités Lausannoise en tout cas on ne les voit pas souvent sortir du bois et empoigner le problème avec force et conviction. J'ose espérer qu'elles ont au moins un petit plan d'action à court terme dans leur tiroir ???

Signaler un abus

Alors pour les décourager je pense qu'il faut des lois très dures comme en l'Indonésie, la Malaisie, en tout cas punir dans les deux sens. Mettre beaucoup l'accent sur la répression que la prévention et arrêté de toujours leurs trouver des excuses.Mais dans ce domaine on ne peut pas compter sur la gauche.

20 Recommandation 0 Signaler un abus

Il n'y a pas de dealers au centre ville de Lausanne, la polisss veille ! Il n'y a pas de dealers au centre ville de Lausanne, la polisss veille ! Il n'y a pas de dealers au centre ville de Lausanne, la polisss veille ! Il n'y a pas de dealers au centre ville de Lausanne, la polisss veille ! Mais puisqu'on vous le dit !!!


Dealers, hors de Suisse ! Et qu'on ne vienne pas nous dire qu'ils y sont obligés parcequ'ils n'ont pas de travail. Seulement voila, trop difficile de se battre pour trouver un travail et commencer au bas de l'échelle alors on profite des pauvres diables et on met leur vie en danger pour gagner plus. C'est un crime et les criminels doivent être expulsés. Commençons à éduquer et intégrer nos drogués


Faites venir des policiers et juristes Philippins et le problème ne sera plus qu'un mauvais souvenir. l'autre deale, connait la loi philippine et ose encore demander de l'aide de l'ambassade sous prétexte qu'il est Suisse et qu'il a toujours payé ses impôts, en clair on fait un délit dans un pays dans lequel on ne reconnait pas ses lois et on demande l'aide de l'ambassade...absurde


Je comprends sincèrement le désarroi de M. Diana. Si l'enfant d'un des élus de la ville de Lausanne se piquait en jouant dehors, peut-être que le problème serait réellement pris en compte...Tout le monde est au courant, mais hors période électorale, rien ne bouge !C'est une désolation avec un constat d'échec cuisant. Les punitions pour les dealers sont si légères que rien ne change ...


Augmenter les patrouilles ne va rien changer, exemple à Chaudron. La police ne peut rien faire, sauf les emmener au poste, remplir des papiers et les laisser ressortir. Beaucoup de paperasse et de temps perdu pour rien. Si les lois ne changent pas, c’est les habitants qui vont la faire un de ces jours si ils en ont vraiment marre.



Retour à l'article
Publicité