Lundi 26 septembre 2016 | Dernière mise à jour 03:40

Santé Les Suisses sont accros au Viagra

La demande de médicaments stimulant l'érection augment de 30% chaque année. Les achats sur internet, très risqués, sont aussi en hausse.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'an dernier, quelque 300'000 emballages de Viagra, de Cialis ou d'autres pilules du même type ont été obtenus auprès d'un médecin. Problème: de plus en plus de ces produits sont achetés illégalement sur Internet, ce qui représente un risque élevé pour la santé, rapporte le SonntagsBlick.

L'Institut suisse des médicaments Swissmedic estime à 50'000 le nombre d'emballages de médicaments importés illégalement l'an dernier; il s'agit pour la plupart de médicaments contre l'impuissance. "C'est une vraie roulette russe", explique Daniel Lüthi, porte-parole de Swissmedic, car ces produits peuvent faire plus de mal que de bien. Certains peuvent même se révéler mortels.

La demande explose

La demande de pilules érectiles illégales a "énormément" augmenté, confirme Michel Rudin, responsable du Forum des consommateurs (kf) alémanique. "Le marché croît chaque année de 30%". Beaucoup d'hommes sont trop fiers pour se rendre dans une pharmacie ou chez leur médecin pour obtenir du Viagra, selon Michel Rudin: ils ne veulent pas montrer qu'ils ont un problème avec leur virilité. Une autre cause est le prix. Une dose de Viagra coûte 20 francs et n'est pas remboursée par l'assurance-maladie. Or, sur Internet, la pilule ne coûte que deux francs.

Hospitalisations

Celui qui acquiert ces pilules sur la Toile joue pourtant avec sa vie. De nombreuses pilules sont des contrefaçons venant d'Inde ou de Chine dont on ne connaît pas la composition. Daniel Lüthi relève qu'il y a déjà eu des hospitalisations, pour des troubles de la circulation par exemple, de personnes ayant commandé des pilules sur Internet et pris une trop forte dose. Le risque est particulièrement élevé en cas de consommation parallèle de Poppers, substances euphorisantes à la mode.

Un autre problème est que les importations de ces pilules ne sont saisies à la douane que lorsque les produits sont particulièrement dangereux ou en présence de grandes quantités. L'an dernier, les douaniers n'ont saisi que 1300 envois. (AP/nxp)

(Créé: 01.07.2012, 12h20)

Sondage

Est-ce une bonne chose d'avoir supprimé les cours obligatoires pour chiens?




Sondage

Pensez-vous qu'Hillary Clinton soit encore en mesure de battre Donald Trump?




Sondage

Vous sentez-vous floué par les mesures eurocompatibles du Conseil national sur l'immigration?




Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.