Dimanche 25 septembre 2016 | Dernière mise à jour 20:09

Discussion

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

15 Commentaires

C'est de plus emplus rare maintenant car les vendeurs demande la pièce d'identité et ils ont raison ! Après l'adolescent qui veut de l'alcool il peut toujours s'arenger avec ces connaissances iréssponssable !


Le problème de la vente d'alcool fort est facile à résoudre! Ceux qui vendent ce genre de boissons ont l'obligation de remplir à chaque bouteille vendue, une fiche avec nom, prénom, âge et No de la pièce d'identité, ainsi que l'alcool vendu! Ce mode de faire va vraiment dissuader les plus récalcitrants! Limiter les heures de ventes ne va jamais fonctionner, à moins d'avoir un policier vers chacun!


La recette est simple : retrait de la licence d'exploitation après deux récidives, sans autre forme de procès. Cela fait des décennies que restaurateurs et magasins se dérobent d'une responsabilité engagée de fait.


1ère fois, 5’000.- d’amende au responsable du commerce, si il n’a pas compris 6 mois de retrait de patente pour alcool, si cela continue, 1 année de retrait. Comme pour un permis de voiture.


Pourquoi je ne suis pas surprise que dans la vertueuse fricocratie helvétique, l'appât du gain soit plus fort que la morale. Mais pour avoir roulé à 128, une nuit de dimanche à lundi, à 02:30, sur une autoroute déserte dans les deux sens à perte de vue, alors là, pas de piété, c'est la criminalisation à outrance!!!


Au Canada et dans presque tous les pays nordiques, la vente d'alcool forts et même de vin se fait dans des magasins d'état, donc le contrôle est facilité. Cependant, il suffit de mettre dans le coup un copain majeur qui se fournit légalement et refile ensuite son achat au mineur. Cela se passe dans tous les pays. Il n'est donc pas facile de freiner la consommation. Aux parents d'agir!


En résumé, il est possible pour des commerçants de vendre de l'alcool à des gosses sans être vraiment inquiétés. Mais un adulte qui fume un joint reste un délinquant nuisible qu'il faut combattre à tout prix. Les priorités des alcooliques qui nous gouvernent sont décidémment étonnantes.


Il faut que les lois considèrent les vendeurs d'alcool à des mineurs comme de gros délinquants, coupables d'atteinte à l'intégrité physique de leurs clients, puisque certains peuvent mourir d'un coma éthylique, ou d'un accident sur un deux-roues, ou dans une bagarre due à la consommation d'alcool.


On a cas faire comme aux USA: toute personne souhaitant acheter de l'alcool a l'obligation (sans distinction de l'âge qu'elle paraît) de présenter soit sa carte d'identité, soit son permis de conduire. Seules ces deux documents sont valables. Si la personne ne les a pas sur elle, elle n'obtient pas d'alcool et punkt schluss pas la peine de discuter. Pendant qu'on y est, pareil pour les cigarettes!


@Stan, oui, c'est cela. Tous les petits commerçants qui exercent des professions libérales en Suisse sont socialistes, voire communistes. Même les directeurs de banques sont d'extrême gauche. Et moi je suis Napoléon.

3 Recommandation 0 Signaler un abus

Et force est de constater qu'Arnold S. a raison. En Suisse, dès qu'on demande à un commerçant de faire respecter la loi, il se met à hurler au fascisme et affirmer fièrement "qu'il n'est pas là pour faire la police".

2 Recommandation 0 Signaler un abus

Sauf que la droite suisse est certainement la plus à gauche du monde. Même Blocher serait un Démocrate aux Etats-Unis et Hollande serait en Suisse un PLR "humaniste".

2 Recommandation 0 Signaler un abus

@Arnold du grand n'importe quoi la Suisse est majoritairement de droite et donc ne met pas la faute à la gauche stp ce raisonement me fait trop sourire...@Obama tout à fait d'accord avec toi

2 Recommandation 0 Signaler un abus

@Arnold Schwarzenegger, en Suède, pays socialiste, non seulement chaque client doit présenter une carte d'identité qui prouve qu'il est majeur, mais en plus chaque bouteille est présentée dans une vitrine fermée derrière le comptoir. Il est impossible pour le client de se servir lui-même. Il doit passer à la caisse avant de recevoir sa bouteille. Les lois sévères ne sont pas un privilège de droite

2 Recommandation 0 Signaler un abus

Je suis d'accord avec vous, comme ça la situation serait enfin clair et il y aurait égalité de traitement pour tout le monde! Mais dans ce pays de gauchistes dans lequel on vit, je ne pense pas que ces mesures passeraient. Dès qu'on impose des règles, les gens râlent que c'est trop sévère, que leur liberté est bafouée , qu'on ne laisse plus de place au bon sens ou au "cas par cas"…

2 Recommandation 0 Signaler un abus


Retour à l'article
Publicité