Vendredi 2 décembre 2016 | Dernière mise à jour 23:02

Naturalisation L'UDC zurichoise veut ranger les Suisses en deux classes

De l'avis de l'UDC zurichoise, les «naturalisés» devraient être distingués des «Suisses de naissance». Une distinction qui permettrait de mesurer séparément le comportement des premiers.

«Naturalisé» ou «Suisse de naissance»: l'UDC zurichoise Barbara Steinmann propose d'introduire cette distinction jusque dans les relevés statistiques.

«Naturalisé» ou «Suisse de naissance»: l'UDC zurichoise Barbara Steinmann propose d'introduire cette distinction jusque dans les relevés statistiques.

L'objectif de Barbara Steinemann (UDC, ZH): faire apparaître séparément, dans les statistiques, les Suisses «naturalisés», qu'elle soupçonne d'être surreprésentés dans les chiffres de l'aide sociale et de la criminalité. (Image: Keystone )

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Suivant la recommandation du gouvernement cantonal, le Grand Conseil zurichois a finalement rejeté la motion UDC. La députée UDC Barbara Steinemann n'en a pas moins créé un vif émoi en proposant lundi d'introduire une distinction entre les Suisses «naturalisés» et les Suisses de souche.

Son but avoué: permettre un traitement séparé des uns et des autres dans les statistiques, en particulier dans l'interprétation des chiffres de la police, de la justice, des aides sociales ou du taux d'activité. Son soupçon: les Suisses «issus de l'immigration» sont surreprésentés dans les chiffres de l'aide sociale ou de la criminalité.

Un pas vers l'apartheid?

La motion a trouvé initialement le soutien des Vert'libéraux zurichois, favorables, ont-ils expliqué, à une «discussion dépassionnée». Comme les représentants de l'UDC, ils n'ont pas compris que le gouvernement cantonal rejette d'emblée la motion, au motif qu'elle était «discriminatoire».

Au final toutefois, les Vert'libéraux n'ont pas soutenu la motion de l'UDC qui, de ce fait, a été rejetée par le Parlement à plus de deux voix contre une. Les élus socialistes ont dénoncé une tentative de séparation des Suisses en deux classes et «un pas vers l'apartheid».

Le PRD a demandé s'il fallait avoir des racines remontant à 1291 pour mériter d'être Suisse et le PDB s'est opposé à la définition de «Suisses de 2e classe». Les Verts ont rappelé que les ancêtres «de politiciens UDC très connus» se sont faits naturalisés. (nxp)

(Créé: 26.06.2012, 16h08)

Sondage

Avec le retrait de François Hollande, la gauche peut-elle conserver la présidence de la France?



S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Choisissez vos newsletters

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !