ACCUEIL 26.11.2014 Mis à jour à 10h57

L'UDC zurichoise veut ranger les Suisses en deux classes

Naturalisation

De l'avis de l'UDC zurichoise, les «naturalisés» devraient être distingués des «Suisses de naissance». Une distinction qui permettrait de mesurer séparément le comportement des premiers.

Par Marc-Henri Jobin. Mis à jour le 26.06.2012
«Naturalisé» ou «Suisse de naissance»: l'UDC zurichoise Barbara Steinmann propose d'introduire cette distinction jusque dans les relevés statistiques.

«Naturalisé» ou «Suisse de naissance»: l'UDC zurichoise Barbara Steinmann propose d'introduire cette distinction jusque dans les relevés statistiques.

Articles en relation

L'objectif de Barbara Steinemann (UDC, ZH): faire apparaître séparément, dans les statistiques, les Suisses «naturalisés», qu'elle soupçonne d'être surreprésentés dans les chiffres de l'aide sociale et de la criminalité. (Image: Keystone )

Partager & Commenter

Suivant la recommandation du gouvernement cantonal, le Grand Conseil zurichois a finalement rejeté la motion UDC. La députée UDC Barbara Steinemann n'en a pas moins créé un vif émoi en proposant lundi d'introduire une distinction entre les Suisses «naturalisés» et les Suisses de souche.

Son but avoué: permettre un traitement séparé des uns et des autres dans les statistiques, en particulier dans l'interprétation des chiffres de la police, de la justice, des aides sociales ou du taux d'activité. Son soupçon: les Suisses «issus de l'immigration» sont surreprésentés dans les chiffres de l'aide sociale ou de la criminalité.

Un pas vers l'apartheid?

La motion a trouvé initialement le soutien des Vert'libéraux zurichois, favorables, ont-ils expliqué, à une «discussion dépassionnée». Comme les représentants de l'UDC, ils n'ont pas compris que le gouvernement cantonal rejette d'emblée la motion, au motif qu'elle était «discriminatoire».

Au final toutefois, les Vert'libéraux n'ont pas soutenu la motion de l'UDC qui, de ce fait, a été rejetée par le Parlement à plus de deux voix contre une. Les élus socialistes ont dénoncé une tentative de séparation des Suisses en deux classes et «un pas vers l'apartheid».

Le PRD a demandé s'il fallait avoir des racines remontant à 1291 pour mériter d'être Suisse et le PDB s'est opposé à la définition de «Suisses de 2e classe». Les Verts ont rappelé que les ancêtres «de politiciens UDC très connus» se sont faits naturalisés. (Newsnet)

Créé: 26.06.2012, 16h08

Sondage

Conférence d'Eric Zemmour à Genève: la liberté d'expression a-t-elle ses limites?




Sondage

Les cadeaux de Noël, vous y pensez déjà?





Biens immobiliers

Marché
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce
  • Les reportages vidéo du Matin

    Les reportages vidéo du "Matin"