ACCUEIL 29.6.2016 Mis à jour à 21h32

Les Femmes socialistes suisses dénoncent le sexisme

Sexisme

Celles-ci rappellent que l'Europe n'a pas découvert le harcèlement sexuel à Cologne et appellent à l'action.

Mis à jour le 14.01.2016 106 Commentaires
Les Femmes socialistes suisses s'appuient notamment sur un sondage, réalisé l'année dernière à Paris, selon lequel «100% des femmes interrogées avaient déjà été harcelées dans le métro».

Les Femmes socialistes suisses s'appuient notamment sur un sondage, réalisé l'année dernière à Paris, selon lequel «100% des femmes interrogées avaient déjà été harcelées dans le métro».
Image: Keystone

Articles en relation

Partager & Commenter

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Les Femmes socialistes suisses déplorent la récupération raciste des agressions survenues à Cologne et dans d'autres villes européennes. «L'Europe ne s'est pas réveillée le 1er janvier avec un nouveau problème: le sexisme et la violence sexuelle dans les espaces publics sont malheureusement eux aussi ancrés depuis longtemps dans nos mœurs», lit-on dans un communiqué diffusé jeudi.

Pour Cesla Amarelle, vice-présidente des Femmes socialistes suisses, ce sont les agressions et la violence qui doivent être dénoncées. Le communiqué fait référence à une étude menée en 2014 au niveau européen: 33% des femmes de plus de 15 ans ont été victimes de violence physique ou sexuelle au moins une fois dans leur vie, et 22% de la part de leur propre partenaire.

Les autorités pas assez impliquées

«Face à ces réalités, les autorités ne prêtent toujours pas une attention suffisante à la sécurité des femmes. On n'a pas attendu la crise migratoire actuelle pour que se déroulent dans l'espace urbain, en plein jour et à des heures d'affluence, sans que personne ne s'interpose, des viols, des brimades et des violences de rue en tous genres», écrivent les Femmes socialistes suisses.

La lutte contre la violence conjugale, le sexisme ou les harcèlements dans l'espace public est une nécessité, «et pas uniquement lorsque ce sont le fait d'hommes migrants». Les Femmes socialistes suisses se réfèrent également à un sondage, réalisé l'année dernière à Paris, selon lequel «100% des femmes interrogées avaient déjà été harcelées dans le métro». (ats/nxp)

Créé: 14.01.2016, 18h38

106

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Publicité

106 Commentaires

Ryu Ayato

14.01.2016, 19:27 Heures

Comment par le passé j'ai pu être de gauche, mais j'ai tellement honte d'avoir fait partie de ces gens! Minimiser des agressions sexuelles et des viols en pretextant que cela existait avant (han on le savait pas Cesla). Crs gens ont ube haine totale pour leur concitoyens et notre Nation! Toute personne de gauche qui continue à les soutenir est complice des violeurs! Traitez moi de facho d'extremiste de raciste j'en serai fier car en 2016 ces mots désignent des gens aux saines valeurs humanistes de respect des Femmes et de la Nation Répondre


Kohler André

14.01.2016, 19:13 Heures

Pauvre femme PS. Répondre



Sondage

Préférez-vous le pain artisanal ou celui des grandes surfaces?




Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne