ACCUEIL 30.10.2014 Mis à jour à 14h36

Les vols de bijoux explosent mais peu sont remboursés

Assurances

Saviez-vous qu’il fallait désormais une couverture spéciale pour vos objets de valeur, en sus de la RC ménage? Selon les responsables du site de conseils Billiga, «peu de gens sont au courant qu’une simple photo ne suffit plus».

Par Elisabeth Eckert. Mis à jour le 19.08.2012 22 Commentaires
L’assurance ménage, qui couvre en principe le vol, ne rembourse plus les objets de valeur de plus de 2000 francs.

L’assurance ménage, qui couvre en principe le vol, ne rembourse plus les objets de valeur de plus de 2000 francs.
Image: Jochen Tack

Partager & Commenter

Valérie et Jean*, qui vivent à une encablure de la frontière franco-genevoise, viennent de subir un événement d’une «banalité» crasse: le couple s’est fait cambrioler, une nuit de juillet, comme 134 autres Genevois rien que ce mois-là. Et durant leur sommeil. Les cambrioleurs n’ont pas pris que le simple nécessaire: l’informatique, quelques objets de valeur et tous les bijoux, dont Valérie venait d’hériter de sa maman, récemment décédée. «Oh, ma mère n’avait pas grand-chose, quelques petites chaînes en or, dont deux ou trois lui venaient de sa maman à elle, quelques petites bagues et deux paires de boucles d’oreilles», nous raconte-t-elle. Mais c’était tout ce qui lui restait d’elle…

Les photos ne suffisent plus

On passera donc, «banalement» toujours, sur le choc émotionnel et la perte affective irremplaçable d’objets si personnels. Avec 156?infractions en 2011 pour 1000?habitants pour le canton et carrément 217 pour 1000 en Ville, le vol à domicile est devenu chose commune à Genève, qui détient ainsi – et de très loin – le record de Suisse en la matière, même si le canton de Vaud n’est plus très éloigné, avec un taux de 79‰, et de 189‰ à Lausanne. Mais là où les choses ont commencé à se corser pour le couple, c’est évidemment dans la procédure de remboursement auprès de leur assurance. «C’est vrai, confie Jean. Nous avons été négligents et n’avons pas eu le temps de photographier les bijoux de ma belle-mère, pour lesquels nous n’avions bien évidemment aucune facture.» C’est vrai. Valérie, pourtant, fait de longues recherches dans les photos où figurait sa mère, portant ses chaînettes en or, sa bague avec un petit diamant et ses boucles d’oreilles. Elle réalise ensuite de longues recherches sur Internet pour en évaluer, au plus bas, le prix. Et arrive, ordinateurs compris, à une perte de 15?000?francs suite à ce cambriolage, dont 12?000?francs pour les seuls bijoux. Or, surprise: l’assurance ne lui offrira que 7000?francs pour le tout.

Consultée par «Le Matin Dimanche», l’assurance du couple, AXA Winterthour, justifie en toute légalité ce prix. «Vous savez, nous répond, sous le sceau de l’anonymat, une conseillère client, même si ce couple avait disposé de photos des bijoux volés, cela ne suffit plus, car rien ne nous prouve que ces objets étaient les leurs ou qu’ils les détenaient toujours. Toutes les assurances demandent aujourd’hui une assurance spéciale, additionnelle à la RC ménage qui couvre les vols.» Cette option se conclut après que l’assureur a lui-même vu les bijoux, les tableaux ou les manteaux de fourrure et les a fait expertiser. Valérie et Jean n’ont donc pas été totalement imprudents: «Comme beaucoup d’autres assurés, ils ignoraient qu’il fallait désormais souscrire une couverture ad hoc pour les objets de valeur», nous confient Sébastien Kügele et Cyril Déléaval, diplômés en assurances et fondateurs du site de conseils indépendant Billiga.

Pour «Le Matin Dimanche», ils nous détaillent ces exceptions: «Il faut conclure une assurance spéciale pour les objets de valeur, car ces derniers couvrent un large éventail, qui va des bijoux aux ordinateurs, en passant par les montres, les instruments de musique, les tableaux, les appareils photo et même les appareils auditifs!» En moyenne, cette dernière coûtera, en plus des quelque 500 à 1000 francs de la RC ménage et selon l’assurance choisie, entre 0,8 et 1,2% du prix d’estimation de l’objet, par année.

Le coffre devient obligatoire

Mais attention: n’est considéré comme objet de valeur qu’un bien d’un montant de plus de 2000 francs. «Au-dessous, reconnaissent Cyril Déléaval et Sébastien Kügele, le vol est censé être couvert par la RC ménage, contre simple présentation de photos. Mais un flou – pour ne pas dire l’arbitraire – règne en la matière.» Mieux vaut donc toujours consulter son assureur, plutôt que tout perdre. Autre détail d’importance: quelle que soit l’assurance spéciale conclue, il existe une franchise de 10 à 20%, suivant les compagnies d’assurances, de la valeur de l’objet volé. Et, enfin, «l’assureur refusera de vous rembourser si vous aviez, par exemple, laissé vos bijoux sur la table du salon, et alors même que vous disposez d’une couverture spéciale, expliquent encore les experts de Billiga. Les conditions générales de nombreuses assurances stipulent que les objets de valeur, à partir d’un certain montant, doivent être gardés dans un coffre.» * Identités connues de la rédaction (Le Matin)

Créé: 19.08.2012, 12h04

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

22 Commentaires

Carl Frank

19.08.2012, 12:12 Heures
Signaler un abus 42 Recommandation 0

Alors, à quoi servent ces assurances? Répondre


Antoine Bailleul

19.08.2012, 12:30 Heures
Signaler un abus 23 Recommandation 0

Quel que soit le sinistre, les escrocs des assurances ont toujours en réserve l'illisible note de bas de page qui va bien dans les conditions pour exclure votre cas. Lorsqu'on fait le bilan de tous ce qui est exclu, finalement, rien n'est couvert. Mais c'est une obligation légale d'être assuré. A ce demander si se serait pas les assuransters qui écrivent les lois qui les concernent dans ce pays??? Répondre



Sondage

Si vous pouviez devenir propriétaire de votre logement,vous choisiriez...






Sondage

Est-on assez sévère avec les bénéficiaires de l'aide sociale?




Biens immobiliers

Marché
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce