Samedi 1 octobre 2016 | Dernière mise à jour 12:10

Education Zurich sabre le français!

Les élèves les moins performants pourraient être dispensés de français, au profit de l’allemand et des maths. Tollé.

La décision de bannir le français est-elle défendable?

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La direction de la formation zurichoise s’attire les foudres de la Suisse romande: elle projette de dispenser les écoliers les moins performants des leçons de français! Le canton alémanique n’en est pas à son coup d’essai. Après avoir désigné l’anglais comme première langue étrangère à enseigner, il s’apprête ainsi à frapper une nouvelle fois. En réaction aux mauvais résultats enregistrés aux derniers tests PISA, Zurich souhaite intensifier l’enseignement des maths et de l’allemand pour les élèves aux niveaux plus faibles, selon une information de la NZZ am Sonntag. Pour compenser, ces écoliers n’auraient pas à suivre d’autres cours, dont… les leçons de français!

«Grave et choquant»

«C’est grave et choquant», réagit le vice-président d’Helvetia Latina, le conseiller national Jacques-André Maire (PS/NE). Environ 10% des élèves zurichois, avant tout des niveaux secondaires les moins poussés, seraient concernés par cette mesure. «C’est un projet discrimina-toire à leur égard. Et au niveau professionnel, on peut imaginer que ces jeunes ont plutôt un destin national. Sur ce coup-là, Zurich est à côté de la plaque par rapport à la cohésion du pays», poursuit l’élu neuchâtelois. Il en appelle à une intervention de la Conférence des directeurs cantonaux de l’instruction publique (CDIP). «Nous allons nous insurger au niveau parlementaire, mais il faut plutôt que le sujet soit abordé par la CDIP. Il y a une arrogance scandaleuse de la part du canton de Zurich. Si ce projet se réalise, il traduira un mépris de la minorité latine.»

Les cantons suisses se sont en effet mis d’accord sur la question de l’enseignement des langues à l’école obligatoire. Ils ont arrêté une manière de faire. Elle prévoit, pour tous les écoliers, des cours dans au moins deux langues étrangères.

«Nous pourrions taper sur les doigts du canton de Zurich, si des élèves n’y font plus du tout de français», réagit la ministre jurassienne de la Formation et présidente de la Conférence latine de l’instruction publique (CIIP), Elisabeth Baume-Schneider. Mais, si elle s’inquiète du projet, la socialiste tient à nuancer. «Il faut en débattre. Il y a des sujets tabous dans l’école publique et le pourcentage des jeunes qui terminent l’école obligatoire sans savoir bien lire et écrire en est un. On pourrait se dire: à quoi bon apprendre deux langues étrangères à ces élèves? Mais c’est à mon sens dangereux et dommageable.» Le projet zurichois sera surveillé de près en Suisse romande, qui sait que ce canton joue un rôle de moteur outre-Sarine. Et surtout, qu’il a pour habitude de faire tache d’huile chez ses voisins. (Le Matin)

(Créé: 25.03.2012, 22h46)

Sondage

Faut-il introduire la préférence indigène lors des embauches?




Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.