ACCUEIL 23.11.2014 Mis à jour à 23h03

Zurich sabre le français!

Education

Les élèves les moins performants pourraient être dispensés de français, au profit de l’allemand et des maths. Tollé.

Par Lise Bailat. Mis à jour le 25.03.2012 87 Commentaires

La décision de bannir le français est-elle défendable?

La direction de la formation zurichoise s’attire les foudres de la Suisse romande: elle projette de dispenser les écoliers les moins performants des leçons de français! Le canton alémanique n’en est pas à son coup d’essai. Après avoir désigné l’anglais comme première langue étrangère à enseigner, il s’apprête ainsi à frapper une nouvelle fois. En réaction aux mauvais résultats enregistrés aux derniers tests PISA, Zurich souhaite intensifier l’enseignement des maths et de l’allemand pour les élèves aux niveaux plus faibles, selon une information de la NZZ am Sonntag. Pour compenser, ces écoliers n’auraient pas à suivre d’autres cours, dont… les leçons de français!

«Grave et choquant»

«C’est grave et choquant», réagit le vice-président d’Helvetia Latina, le conseiller national Jacques-André Maire (PS/NE). Environ 10% des élèves zurichois, avant tout des niveaux secondaires les moins poussés, seraient concernés par cette mesure. «C’est un projet discrimina-toire à leur égard. Et au niveau professionnel, on peut imaginer que ces jeunes ont plutôt un destin national. Sur ce coup-là, Zurich est à côté de la plaque par rapport à la cohésion du pays», poursuit l’élu neuchâtelois. Il en appelle à une intervention de la Conférence des directeurs cantonaux de l’instruction publique (CDIP). «Nous allons nous insurger au niveau parlementaire, mais il faut plutôt que le sujet soit abordé par la CDIP. Il y a une arrogance scandaleuse de la part du canton de Zurich. Si ce projet se réalise, il traduira un mépris de la minorité latine.»

Les cantons suisses se sont en effet mis d’accord sur la question de l’enseignement des langues à l’école obligatoire. Ils ont arrêté une manière de faire. Elle prévoit, pour tous les écoliers, des cours dans au moins deux langues étrangères.

«Nous pourrions taper sur les doigts du canton de Zurich, si des élèves n’y font plus du tout de français», réagit la ministre jurassienne de la Formation et présidente de la Conférence latine de l’instruction publique (CIIP), Elisabeth Baume-Schneider. Mais, si elle s’inquiète du projet, la socialiste tient à nuancer. «Il faut en débattre. Il y a des sujets tabous dans l’école publique et le pourcentage des jeunes qui terminent l’école obligatoire sans savoir bien lire et écrire en est un. On pourrait se dire: à quoi bon apprendre deux langues étrangères à ces élèves? Mais c’est à mon sens dangereux et dommageable.» Le projet zurichois sera surveillé de près en Suisse romande, qui sait que ce canton joue un rôle de moteur outre-Sarine. Et surtout, qu’il a pour habitude de faire tache d’huile chez ses voisins. (Le Matin)

Créé: 25.03.2012, 22h46

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

87 Commentaires

Jean Char

25.03.2012, 23:41 Heures
Signaler un abus 26 Recommandation 0

Apprenons tous l'anglais en deuxième langue! Nous deviendrions un pays encore plus compétitif et nous serions enfin capables de nous entendre entre les différentes communautés linguistiques. Répondre


Mister Vitriol

25.03.2012, 22:54 Heures
Signaler un abus 13 Recommandation 0

Eh oui! Civilisation de la médiocrité! Ce n'est pas ainsi que notre pays aura un avenir quelconque. Certains de nos fleurons industriels ont aussi commis l'erreur de croire que n'importe qui pouvait faire n'importe quoi et ce sont les chefs d'atelier qui font des heures supplémentaires le soir pour corriger les bourdes. Joseph Deiss avait aussi dit que n'importe qui pouvait faire n'importe quoi! Répondre



  • Les reportages vidéo du Matin

    Les reportages vidéo du "Matin"

Sondage

Faut t-il restreindre l'usage des souffleuses à feuilles?




Biens immobiliers

Marché
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce

Sondage

Selon vous, l'absence de conseillers fédéraux dans les gradins de la Coupe Davis est...




Super héros, Louis Vuitton, fleuri, à poids... Les meilleurs du web!