ACCUEIL 23.8.2014 Mis à jour à 19h24

Le porte-parole du Conseil fédéral se met à «tweeter»

Réseaux sociaux

«Tweeter » fait désormais partie de l’arsenal médiatique au plus haut niveau de l’Etat, en Suisse également. Le porte-parole du Conseil fédéral André Simonazzi a ouvert son mini- blog sur le réseau social.

Mis à jour le 14.06.2012 2 Commentaires
Le porte-parole du Conseil fédéral André Simonazzi utilisera Twitter pour informer «sur tout et sur rien» ou pour rapporter sur des événements en cours, par exemple une conférence de presse du Conseil fédéral.

Le porte-parole du Conseil fédéral André Simonazzi utilisera Twitter pour informer «sur tout et sur rien» ou pour rapporter sur des événements en cours, par exemple une conférence de presse du Conseil fédéral.
Image: Keystone

Partager & Commenter

Mots-clés

Tweeter fait désormais partie de l’arsenal médiatique au plus haut niveau de l’Etat en Suisse également. Le porte-parole du Conseil fédéral André Simonazzi a ouvert cette semaine son mini- blog sur ce réseau social mondial.

«Mon twitter est ouvert», a écrit le vice-chancelier de la Confédération mercredi en publiant son premier tweet, en français. Sous l’adresse @BR_Sprecher, le porte-parole veut élargir la palette des outils à disposition pour faire passer les informations du Conseil fédéral. Il recherchera si possible aussi le dialogue.

Ce compte Twitter n’a pas pour vocation de remplacer d’autres supports comme le site internet ou facebook. Il s’agit clairement d’un complément, a précisé à l’ats André Simonazzi qui le voit comme une expérience.

«Je ne me suis fixé aucun objectif». Le Bas-Valaisan n’en est pas moins curieux de connaître l’écho que son nouveau jouet va rencontrer. Il va tester jusqu’à quel point les échanges avec la communauté Twitter apportent quelque chose».

200 suiveurs

Le porte-parole du gouvernement utilisera Twitter pour informer «sur tout et sur rien» ou pour rapporter sur des événements en cours, par exemple une conférence de presse du Conseil fédéral. Depuis l’ouverture du compte, on a été informé, photo à l’appui, d’une manifestation avec la presse étrangère au Centre médias à Berne.

Normalement, André Simonazzi «twittera» lui-même. Si toutefois un membre de son équipe devait se mettre au clavier, le tweet serait alors complété d’un «BK» - comme «Bundeskanzlei», ou Chancellerie fédérale -, entre parenthèses.

Le compte du vice-chancelier dénombre pour l’heure plus de 200 «suiveurs». C’est près de 320 fois moins que celui de son homologue allemand. Il est vrai que le porte-parole d’Angela Merkel a ouvert son compte il y a près d’un an et demi. (ats/Newsnet)

Créé: 14.06.2012, 20h08

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

2 Commentaires

Con Tribuable

19.06.2012, 00:23 Heures
Signaler un abus 1 Recommandation 0

Je suis si heureux de payer des impôts pour financer des activités sûrement fort bien rémunérées aussi indispensables. Répondre


A. Piller

15.06.2012, 07:24 Heures
Signaler un abus

Il informera "sur tout et sur rien"... Vu le niveau de notre Conseil Fédéral, ce sera "SURTOUT sur rien" !!! Ce monsieur serait bien insprité de prendre des cours chez Mme Valérie Trierweiler, voilà une experte en communication sur twitter... Répondre



Sondage

La mode des selfies prend toujours plus d'ampleur. Qu'en pensez-vous?




Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne