Dimanche 26 mars 2017 | Dernière mise à jour 22:22

Sommeil Quelles sont les habitudes des Suisses au lit?

Une enquête d'un magasin d'ameublement montre les relations entre les Helvètes et leur sommeil. Romands et Alémaniques sont différents.

Une couette ou deux duvets séparés? Telle est la question en Suisse.

Une couette ou deux duvets séparés? Telle est la question en Suisse. Image: Reuters

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Comment aime-t-on dormir en Suisse, dans quelle type de literie, et que faisons-nous juste avant de verser dans les bras de Morphée? C'est ce qu'a voulu savoir la chaîne de magasins d'ameublement Conforama Suisse qui a mené une enquête auprès de 1000 Helvètes de tout le pays. Verdict: deux tiers des Suisses privilégient les duvets séparés, constate l'étude.

Mais il y a là un Röstigraben puisque ce sont surtout les Suisses allemands qui aiment avoir leur couette à eux (72%) alors que Romands et Tessinois aiment s'endormir sous le même duvet (30%).

Lire ou aimer?

Au chapitre de ce qui nous énerve au lit, les sujets sont nombreux. A commencer par les ronflements qui arrivent loin devant. Quelque 35% des sondés se disent ronfleurs. Hic: 41% d'entre eux se disent agacés par les bruits intempestifs de leur conjoint... Un décalage qui suggère que les dormeurs ne sont pas toujours conscients de gêner leur partenaire. Autre sujet de discorde: les mouvements dans le lit, le tirage de duvet à soi, les levers dans la nuit, le grincement de dents ou encore l’empiètement sur l’espace de sommeil, souligne l'étude.

Et que fait-on avant de s'abandonner au sommeil? Là aussi, les pratiques divergent mais il semble que les Suisses préfèrent lire un livre que faire l'amour. En effet, 35% disent s'adonner à un moment de lecture (un chiffre qui grimpe à 43% pour les femmes), alors que 25% font un câlin à leur conjoint. Mais 23% des sondés disent discuter un moment, tandis que 20% regardent la télévision ou une série sur son ordinateur. Quelque 17% se rendent sur les réseaux sociaux, une pratique plus répandue chez les jeunes. Enfin, un tiers des Suisses avouent ne rien faire de spécial, en particulier les hommes (41%).

(nxp)

Créé: 02.11.2016, 10h21

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne