ACCUEIL 12.7.2020 Mis à jour à 03h01

FOOTBALL La Suisse a battu le Honduras 3-0 et s'est qualifiée

Intenable Xherdan Shaqiri, qui a signé le coup du chapeau (6e, 31e et 71e minutes). La Suisse jouera contre l'Argentine en 8e de finale mardi.

Galerie photo

L'équipe de Suisse au Brésil (Le Matin)

L'équipe de Suisse au Brésil (Le Matin) Les joueurs d'Ottmar Hitzfeld sont au Brésil pour disputer la Coupe du monde 2014.

HONDURAS - SUISSE 0-3 (0-2)

Manaus. Arena Amazonia. 40 322 spectateurs.

Arbitre: Maidana (Arg).

Buts: 6e Shaqiri 0-1. 31e Shaqiri 0-2. 71e Shaqiri 0-3.

Honduras: Valladares; Beckeles, Bernardez, Figueroa, J.C. Garcia; B. Garcia (77e Najar), Claros, W. Palacios, Espinoza (46e Chavez); Bengston, Costly (40e. J. Palacios).

Suisse: Benaglio; Lichtsteiner, Schär, Djourou, Rodriguez; Behrami, Inler; Xhaka (77e Lang), Shaqiri (87e Dzemaili), Mehmedi; Drmic (73e Seferovic).

Notes: la Suisse sans Von Bergen (blessé). 52e Rodriguez détourne sur sa ligne un tir de Bengtson.

Avertissement: 65e J. Palacios.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Manaus n'a pas été le tombeau de la Suisse d'Ottmar Hitzfeld. Victorieuse 3-0 du Honduras sur un triplé de Xherdan Shaqiri au coeur de l'Amazonie, elle demeure encore en course dans cette Coupe du monde 2014 délirante.

La prochaine étape la mènera vers un huitième de finale contre l'Argentine mardi 1er juillet à Sao Paolo. Même si, sur le papier, ses chances de succès sont infimes en raison de l'excellence de la forme de Lionel Messi, rien ne peut interdire à la Suisse de rêver à l'impossible exploit.

C'est là toute la magie du football et de cette Coupe du monde au Brésil qui, depuis quinze jours, provoque le désespoir de bien des pronostiqueurs. Fort heureusement, un nouveau séisme ne s'est pas produit à Maracana avec une victoire de l'Equateur devant la France qui aurait considérablement compliqué la tâche de l'équipe de Suisse.

Un grand Shaqiri

Si les critiques l'énervent comme il l'a avoué, elles ont l'immense mérite de l'inspirer. A Manaus, on a enfin retrouvé le Xherdan Shaqiri des grands jours. Positionné dans l'axe en soutien direct de Josip Drmic, le joueur du Bayern Munich a cette fois pleinement répondu à toutes les attentes.

Après avoir failli frapper à la 3e minute déjà sur un centre de Drmic, Shaqiri a trouvé l'ouverture à la 6e minute sur une frappe enroulée dont il a le secret. A la 31e, il était à la conclusion d'une rupture imparable initiée par Inler et Drmic. Et enfin à la 71e, il signait le triplé sur un nouveau caviar de Drmic.

Aussi bien que Hodgson et Kuhn

Cinq jours après le scénario catastrophe de Salvador devant la France, Ottmar Hitzfeld n'avait peut-être osé imaginer un début de match aussi favorable pour ses couleurs. Le sélectionneur aurait pu perdre une grande partie de son aura à Manaus.

Avec cette victoire, il peut faire taire désormais toutes les critiques. Son bilan à la tête de la sélection se défend. Il a fait aussi bien que Roy Hodgson et Köbi Kuhn, ses prédécesseurs qui ont également emmené la Suisse vers un huitième de finale de la Coupe du monde. Deux huitièmes de finale, contre l'Espagne en 1994 et l'Ukraine en 2006, perdus sans gloire.

La gloire, elle, sera peut-être pour Ottmar Hitzfeld.

Le premier but de Shaqiri en vidéo:

Le deuxième but de Shaqiri en vidéo:

(SI/Le Matin)

Créé: 26.06.2014, 00h10

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.