Samedi 23 mars 2019 | Dernière mise à jour 13:13

Genève Salon de l'auto: le futur c'est aujourd'hui

Une voiture à hydrogène? Une sportive anglaise électrique? Une superhybride sino-scandinave? De la science-fiction? Non: vous roulerez avec en 2018.

L'édito: la passion a toujours raison

Quand Opel a annoncé son retrait, on vous l’avoue, on a craint le pire. Craint que, rejointe par l’essoufflement général, l’«exception genevoise» plie, elle aussi, face à l’implacable érosion des salons automobiles.


Il faut dire que les signaux alarmants se multiplient: désistements toujours plus nombreux dans les grands rendez-vous – on murmure que VW pourrait faire l’impasse sur le prochain Salon de Paris!; déplacement de dates – Detroit pourrait passer de janvier à… octobre –, voire annulation pure et simple à cause de coûts trop élevés.


On est donc allé à Genève un peu sceptiques, s’attendant à des «trous» dans le show, une édition debout sur les freins, un soufflé retombé.


On a au contraire assisté à deux naissances: Polestar, la «SuperVolvo» hybride, et Cupra, la «SuperSeat» sportive. Magnifiques bébés.


Et puis on a rencontré les gens qui font l’automobile, un Sergio Marchionne en grande forme, des dirigeants de Nissan aussi enthousiastes que des gosses au moment de relever le défi de la Formule E, un grand patron de Porsche débordant d’enthousiasme et de passion au moment de doubler l’investissement dans la voiture électrique, un designer d’Aston Martin avec la tête pleine de nouvelles idées, dont le prototype Lagonda a envoûté le public.


Alors on s’est dit que le doute n’était plus permis: tant que l’étincelle brillera autant dans les yeux des hommes, tant que la passion servira de moteur à tous ceux qui la créent, l’améliorent, la réinventent, l’automobile continuera de nous faire rêver.

Philippe Clément, Journaliste

Infos pratiques

Le Salon est ouvert dès ce jeudi 8 mars jusqu’au dimanche 18 mars.


Horaires:

Lu-ve: 10 h-20 h

Sa-di: 9 h-19 h


Prix:

Adultes: 16 fr.

6-16 ans/AVS: 9 fr.

Groupes (>20): 11 fr.


Rabais de 50% dès 16 h pour une entrée le même jour.

Comparatif de prix


comparer maintenant

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il y a ceux qui prédisaient une cuvée 2018 morose, coincée entre les scories du dieselgate et les menaces économiques de l’imprévisible Donald. Il y a ceux qui jouaient les Cassandre, prédisant que «les Salons, c’est un concept dépassé». Il y a ceux qui jetaient l’anathème sur la bagnole-qui-pollue-et-qui-pue et se faisaient les chantres des sacro-saints transports en commun. Et puis le mois de mars est arrivé. Et, comme chaque année, le «printemps de Genève» est arrivé.

Si vous allez à Palexpo, cette année, vous découvrirez que la planète auto est loin d’avoir livré tous ses secrets. Que vous soyez fans de mobilité «verte», passionnés de concepts insolites et grandioses, ou indécrottables admirateurs de supersportives aussi puissantes que rutilantes, vous ressortirez de là comblés. La première journée de presse nous a permis de découvrir un plateau riche, intéressant et varié. Dont il ressort une évidence: le futur, c’est de plus en plus… aujourd’hui.

Bien sûr, quelques-uns des engins de rêves exposés à Palexpo auront encore besoin de quelques années de, disons, «maturation». Mais quand on voit un Hyundai Nexo, une Polestar 1 ou une Jaguar i-Pace, on se dit que cette mobilité du futur se révèle aussi passionnante et attirante qu’une Porsche GT3 RS ou une Ferrari 488 Pista. Et si le dépaysement ne vous suffit pas, vous n’aurez qu’à vous… envoler à bord de la PAL-V hollandaise en n’oubliant pas de jeter un coup au graffiti tagué sur le coin du décor: «James Bond was here»!

Blague à part, on n’a pas eu trop d’une journée pour admirer les carrosseries, découvrir les performances des nouvelles hybrides ou les progrès réalisés en matière d’autonomie par les voitures «à piles». Ce que l’on a préféré? Sans aucun doute: les bijoux de design disséminés un peu partout. (Le Matin)

Créé: 07.03.2018, 07h17

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.