Dimanche 18 août 2019 | Dernière mise à jour 18:55

Suisse Des ventes de voitures toujours en berne en mai

Les nouvelles immatriculations ont reculé de 1,2% en mai. Depuis janvier, elles ont plongé de 2,1%.

Les ventes de voiture neuve patinent en 2018.

Les ventes de voiture neuve patinent en 2018. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les immatriculations de véhicules ont subi en mai un nouveau coup de frein, avec un peu moins de 38'800 nouvelles mises en circulation (-1,2% en comparaison annuelle). Sur les cinq premiers mois de l'année, le recul atteint 2,1%, selon les données compilées par l'Office fédéral de la statistique (OFS) publiées lundi.

Près de 27'500 voitures de tourismes ont été autorisées en mai à sillonner les routes, soit 2,2% de moins qu'un an auparavant. Seconde catégorie en terme de volume, les deux-roues ( 3,4% à 6555 unités) n'ont pas réussi à combler le repli de la première.

Les bus et camionnettes destinées au transport de personnes - hors trolleybus - ont rebondi de 27,3% à 803 unités, tandis que les immatriculations de véhicules agricoles ont été élaguées d'un bon quart à 287. (ats/nxp)

Créé: 11.06.2018, 10h02

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters