Mercredi 15 août 2018 | Dernière mise à jour 20:43

Automobile Tesla optimiste sur la production de Model 3

Les retards de livraisons de la berline de milieu de gamme du constructeur de voitures électriques inquiètent les marchés.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un jour après avoir envoyé dans l'espace le Roadster, une voiture sportive, le constructeur de voitures électriques Tesla est redescendu sur terre mercredi en annonçant maintenir les objectifs de production du Model 3. Les retards de livraisons inquiètent les marchés financiers.

Berline de milieu de gamme, vendue 35'000 dollars et dont le carnet de commandes est plein, le Model 3 est censé transformer Tesla en constructeur de masse avec un objectif de 500'000 voitures fabriquées en tout cette année, contre un peu plus de 100'000 l'an dernier.

Sa production connaît des problèmes de «goulots d'étranglement» depuis plusieurs mois, ce qui a obligé le groupe américain à repousser à plusieurs fois ses objectifs de départ allant jusqu'à frustrer même ses plus ardents défenseurs. Il n'en a livré que 1550 au quatrième trimestre, contre 4100 exemplaires anticipés par les experts.

Mercredi, le groupe du milliardaire Elon Musk a confirmé le calendrier révisé au début janvier et réitéré qu'il allait bel et bien produire 5000 exemplaires du Model 3 par semaine à la fin du deuxième trimestre et 2500 par semaine lors du trimestre en cours.

La perte nette augmente

Le constructeur de véhicules électriques s'est même voulu optimiste en laissant entendre que l'objectif initial de 10'000 unités par mois n'était pas hors de portée à moyen terme.

Tesla a fini le quatrième trimestre avec 3,37 milliards de dollars (3,18 milliards de francs) de trésorerie, ce qui est un peu moins que les 3,5 milliards du trimestre précédent.

La marge brute de Tesla dans l'automobile, qui exclut les ventes de droits à polluer, est tombée à 13,8% contre 22,2% un an plus tôt. Les analystes l'attendaient en moyenne à 15,7%, selon FactSet.

La perte nette s'est creusée à 675,4 millions de dollars, soit 4,01 dollars par action, contre 121,3 millions (78 cents/action) un an auparavant. Hors exceptionnels, le groupe a perdu 3,04 dollars par action, alors que les analystes attendaient une perte de 3,12 dollars par action, selon Thomson Reuters I/B/E/S.

Le chiffre d'affaires s'est élevé à 3,29 milliards de dollars contre 2,28 milliards un an plus tôt. (ats/nxp)

Créé: 08.02.2018, 07h40

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.