Lundi 16 septembre 2019 | Dernière mise à jour 05:28

Automobile Toyota offre près de 24'000 brevets

Le groupe japonais veut «contribuer à promouvoir davantage l'utilisation généralisée des véhicules électrifiés» en partageant ses technologies.

Ce n'est pas la première fois que Toyota prend ce genre d'initiatives.

Ce n'est pas la première fois que Toyota prend ce genre d'initiatives. Image: Archives/Photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le premier constructeur d'automobiles japonais, Toyota, a annoncé mercredi la mise à disposition gratuite de près de 24'000 technologies brevetées, afin de faciliter la croissance du parc de véhicules électrifiés, notamment les modèles hybrides.

«Cela inclut les brevets obtenus en plus de 20 ans de développement de technologies pour véhicules hybrides (double motorisation, à essence et électricité)», a précisé le pionnier dans ce domaine. Toyota a commercialisé sa première voiture hybride, la Prius, en 1997.

Le groupe dit vouloir de la sorte «contribuer à promouvoir davantage l'utilisation généralisée des véhicules électrifiés et, ce faisant, aider les gouvernements, les constructeurs d'automobiles et la société dans son ensemble à atteindre les objectifs liés au changement climatique».

Coopération

Concrètement, Toyota accorde aux autres constructeurs des licences sans redevance sur les brevets concernés et, parce que cela mobilise des ressources, «fournira un support technique payant à ceux développant et vendant des véhicules électrifiés lorsqu'ils utilisent les technologies de moteurs, batteries ou autres conçues par Toyota».

«Compte tenu du nombre élevé de demandes d'informations que nous recevons sur nos systèmes d'électrification de véhicules, nous pensons que le moment est venu de coopérer», a expliqué Shigeki Terashi, vice-président exécutif de Toyota, cité dans un communiqué.

«Si le nombre de véhicules électrifiés s'accélère de manière significative au cours des dix prochaines années, ils deviendront la norme et nous espérons jouer un rôle dans ce processus», a-t-il ajouté.

Les technologies de base dont l'usage est désormais libre de droits jusqu'à 2030 peuvent servir au développement de divers types de véhicules électrifiés, notamment les véhicules hybrides rechargeables (PHEV) et les véhicules électriques à pile à combustible (FCEV), a précisé Toyota.

Ce n'est pas la première fois que Toyota prend ce genre d'initiatives, qui visent à diffuser largement des technologies en levant le frein du brevet. (ats/nxp)

Créé: 03.04.2019, 12h08

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.