Mercredi 22 mai 2019 | Dernière mise à jour 08:48

Luxe La voiture la plus chère du monde a été dévoilée à Genève

Pour fêter ses 110 ans, Bugatti présente la «voiture noire», une pièce unique de prestige qui pèse 19 millions de francs. Présentations.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Elle a été dévoilée cette semaine au salon automobile de Genève et elle est officiellement la voiture neuve la plus chère du monde: 11 millions d’euros hors taxes. Soit en réalité 16,7 millions d’euros, ou 19 millions de francs. Il s’agit d’un modèle unique de «haute couture» de Bugatti sobrement baptisé «la voiture noire».

Avec ce bolide de prestige, la marque alsacienne s’offre un joli coup de pub pour fêter ses 110 ans. La voiture noire se veut d’ailleurs un hommage à l’«esprit des pionniers» et en particulier à la Type 57 SC Atlantic, conçue par Jean Bugatti, le fils d’Ettore Bugatti, fondateur de la marque. Ce modèle avait été produit dès 1935. Mais à seulement quatre exemplaires. Qui ont tous mystérieusement disparu durant la guerre.

L'«aïeule» de la voiture noire, la Type 57 SC Atlantic.

Mais revenons à nos moutons, ou plutôt à nos chevaux. Le coupé noir est une hypersportive de luxe entièrement montée à la main dans la manufacture du constructeur, à Molsheim. La caisse du deux-portes aux lignes très pures est «en carbone apparent noir brillant avec un très fin maillage de fibres de carbone».

Pas très écolo, le bolide

Sous le capot on retrouve le moteur 16 cylindres de la marque de 1500 chevaux capable de propulser le joyau noir à 420 km/h – avec une consommation de plus de 35 litres en ville mais on n’est pas là pour être écolos...

Joli. Mais du côté des sites spécialisés, on semble partagé. «Auto Moto» estime qu’il s’agit d’un «simple recarrossage de la Chiron.» Et donc d’une «certaine déception». Turbo rétorque qu’on peut tout de même parler d'un effet «Wahou» et avance que «le côté spectaculaire est parfaitement réussi!»

La Bugatti chez Porsche

C'est pas tout ça mais on l’achète où, cette voiture noire? Oubliez: elle a été vendue à «un amateur de Bugatti, un collectionneur», communique la marque. Selon «Le Parisien», on reste d’ailleurs dans le milieu: le bijou a été acheté par Ferdinand Piëch, ancien patron du Groupe Volkswagen et petit fils de Ferdinand Porsche.

Zut. Alors il reste quoi d'autre en catalogue?...

(Le Matin)

Créé: 07.03.2019, 15h19

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.