Mardi 15 octobre 2019 | Dernière mise à jour 21:47

Canton de Fribourg Une voiture tunée trop bruyante confisquée

Un amateur de tuning a vu sa voiture séquestrée après que des policiers ont constaté que celle-ci faisait plus de bruit que la moyenne autorisée.

Image: Photo d'illustration

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Modifier l'échappement de sa voiture peut causer des ennuis. Un automobiliste a vu son véhicule saisi par la police pour dépassement des normes de bruit en vigueur du côté d'Estavayer-le-Lac (FR).

Les événements remontent à mercredi soir dernier. Lors d'un contrôle, la Police cantonale fribourgeoise a constaté plusieurs modifications non autorisées sur une voiture, a-t-elle indiqué mardi. Au sonomètre, l'échappement produisait notamment un bruit dépassant de 24 décibels (dB) la valeur limite autorisée, marge déduite.

Le conducteur circulait d'Estavayer-le-Lac en direction de la Rose de la Broye, à Lully, au moment de son interception. Sur ordre du procureur de permanence, son véhicule a été séquestré et fera l'objet d'une expertise, précise le communiqué. Une dénonciation sera adressée à l'autorité compétente.

Dans le cadre de son action, la police cantonale précise vouloir poursuivre ses efforts dans le domaine du bruit excessif de manière ponctuelle et ciblée. Les transformations apportées à un véhicule nécessitent une annonce à l'autorité d'immatriculation, rappellent les forces de l'ordre. (comm/nxp)

Créé: 04.06.2019, 16h29

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.