Lundi 19 novembre 2018 | Dernière mise à jour 05:22

Insolite Ils inventent un camembert sans lait plus vrai que le vrai!

Une start-up française affine des fromages sans avoir besoin de la moindre vache. Le dernier né s'appelle le CamemVert et tromperait le plus fin des palais. A quand le fromage à raclette?

Deux collaborateurs de l'entreprise Act On Eat à Nanterre présentent ces fromages sans lait destinés au véganes, mais aussi au grand public.

Deux collaborateurs de l'entreprise Act On Eat à Nanterre présentent ces fromages sans lait destinés au véganes, mais aussi au grand public. Image: Le Parisien

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Il a la forme de..., la couleur..., la croûte de..., il sent ausi fort que le vrai, sauf qu'aucune goutte de lait n'entre dans sa fabrication. La start-un Acto On Eat à Nanterre (F) vient de créer le CamemVert, un faux fromage inspiré de la plus célèbre des spécialités normandes, le camembert. Le président fondateur de cette entreprise, Emmanuel Joubert, explique que l'origine lactique du produit a été remplacée par de la noix de cajou: « Nous utilisons les mêmes ferments que pour un fromage traditionnel, les mêmes techniques d’affinage, mais avec une base de noix de cajou ».

Le but de l'entreprise est de sortir« de la niche des aliments pour végétaliens pour plaire au plus grand nombre». Le journal «Le Parisien», qui présente l'invention, a également testé et relève que c'est plutôt réussi: «Le CamemVert à la sauge a même un petit quelque chose en plus. Le goût reste bien présent sur le palais».

L’entreprise produit d’autres fromages que le CamemVert,« un carré frais aux fines herbes, moins acide que la feta, plus goûtu qu’un fromage frais lambda». Ce qui peut par contre rester à travers de la gorge, c'est le prix. Le CamemVert coûte près de 9 euros pour 120 grammes. «Notre fromage est artisanal, bio et les matières premières coûtent cher...» justifie Emmanuel Joubert, qui espère pouvoir baisser le prix si les quantités produites augmentent.

Vu de Suisse, à quand un fromage à raclette ou une tête de moine sans lait? (Le Matin)

Créé: 12.08.2018, 17h16

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.