Dimanche 18 novembre 2018 | Dernière mise à jour 06:00

Chronique Que la force du steak local soit avec toi!

Car les paysans suisse maîtrisent une énergie abondante, renouvelable et gratuite: l'énergie solaire via la photosynthèse.

Eleveurs et bouchers de la filière «Délices de Blondes», Le Noirmont. Posant au milieu des vaches de race «Blonde d’Aquitaine». Denis & Angela Beuchat, Francis & Daniela Sauser, Léon-André Maître. Accroupis: Alain Léchenne, Michel Beuchat.

Eleveurs et bouchers de la filière «Délices de Blondes», Le Noirmont. Posant au milieu des vaches de race «Blonde d’Aquitaine». Denis & Angela Beuchat, Francis & Daniela Sauser, Léon-André Maître. Accroupis: Alain Léchenne, Michel Beuchat. Image: Olivier Boilat

En partenariat avec «La semaine du goût»


Retrouvez chaque vendredi, la chronique d'un invité à la table du «Bien Manger».

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Que la force du steak local soit avec toi! Premiers producteurs d’énergies au monde, les paysans ont la force surnaturelle de capter l’énergie par les herbes et par les champs. La formule de la photosynthèse me revient à l’esprit, comme magique.

En gros, prenons de la pluie, du gaz carbonique, facile à trouver dans notre air ces temps-ci, et nous obtiendrons du sucre ou la cellulose des herbes, que nous pouvons manger, affourager, voire mettre dans des digesteurs et moteurs.

Saignelégier. www.terroir-juraregion.ch (Photo Robert Spaderna)

Parmi mes résolutions de début d’année figure celle de consommer au maximum ce qui ce produit autour de moi. En remettant cette économie de la photosynthèse, et plus largement du vivant, au cœur de notre économie, cela permet d'utiliser au maximum une énergie abondante, renouvelable et gratuite: l'énergie solaire. En Suisse, l’un des moyens d’attraper cette richesse est la production animale, par tous nos animaux qui sont capables de manger l’herbe abondante de ce pays vert. Donc en Suisse, pays de montagnes et autres talus jurassiens, nous mangeons de la viande; même 53 kg par personne et par an.

Quelques amis reviennent avec un immense sourire contagieux de virées en avion: les chutes du Niagara gelées, le soleil du Maroc ou l’agitation des fins d’années à Londres. Ce que je n’ose leur expliquer, c’est que le plein de leur magnifique Airbus A320 indique 24'000 litres à la station ou même 256'000 litres pour un A380. Vu de la haut, tout est beau; le magnifique champ jaune du colza permet par exemple aux paysans de produire 3’500 kg de petites graines noires riches en huile, que l’on peut assez facilement transformer en carburant, soit environ 1'000 litres pour un hectare. Et les paysans suisses sont forts à ces techniques, cultivant 23'000 hectares de cette belle fleur jaune. Donc pour faire le plein d’un seul avion A320 mon avion aura utilisé en un seul jour 23 hectares et autant pour le retour. Bref, autant consommer cela ici que de s’envoyer en l’air: chicken or beef?

Filière Délices de Blondes (Photo Olivier Boillat)

Parmi mes bonnes résolutions de début 2018: réunir mes amis aussi souvent que possible et leur préparer un steak de 250 grammes, issu de l’une de nos filières de viandes régionales, celle où vous connaissez justement l’éleveur. Pour la Suisse, voilà une démarche durable et gourmande. Et si vous avez des remords en croquant ce steak, regardez les dents que vous avez de chaque côté de vos incisives et demandez-vous à quoi elles servent.

Bon appétit et merci aux paysans, maîtres de la photosynthèse, de nous aider pour cette première résolution 2018. (Le Matin)

Créé: 15.01.2018, 15h55

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.