Dimanche 15 décembre 2019 | Dernière mise à jour 16:55

Bien manger Un patrimoine culinaire, à quoi bon?

Avec l'arrivée de nouveaux horizons culinaires et l’essor de l’industrie agroalimentaire, les goûts ont tendance à se standardiser. L’Association du Patrimoine culinaire tâche d'y remédier.

En partenariat avec «La semaine du goût»


Retrouvez chaque vendredi, la chronique d'un invité à la table du «Bien Manger».

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Dis-moi ce que tu manges, je te dirai qui tu es», dit l’adage. En effet, nous sommes ce que nous mangeons, au sens littéral du terme: notre organisme assimile les nourritures que nous ingérons. Mais c’est aussi vrai sur le plan culturel : notre alimentation est le reflet de nos goûts, de notre éducation, de nos traditions… bref, de tout ce qui nous définit à titre individuel et collectif.

Dans le monde actuel où les échanges se multiplient, les cuisines de tous les pays nous sont accessibles. Et c’est tant mieux, car elles nous permettent de découvrir de nouveaux aliments et de nouvelles saveurs. Elles élargissent ainsi notre horizon. Parallèlement, nous assistons à un retour en force des produits locaux et des «bons plats de chez nous», qui nous rappellent que notre héritage culinaire n’a rien à envier aux autres.

Mais un autre changement plus insidieux est aussi à l’œuvre… Céréales au petit-déjeuner, steak haché à midi, pizza surgelée le soir: l’essor de l’industrie agroalimentaire uniformise les habitudes culinaires, supprime les saisons, gomme les spécificités régionales, réduit la diversité des fruits, des légumes ou des fromages. Les goûts se standardisent et les savoir-faire tombent dans l’oubli.

L’Association du Patrimoine culinaire s’est donné pour mission d’inventorier les produits suisses de manière rigoureuse et scientifique. Elle contribue ainsi à les faire connaître et à les maintenir vivants. Mais, ce faisant, elle nous rappelle que notre patrimoine alimentaire fait aussi partie intégrante de notre richesse culturelle!

Tania Brasseur Wibaut, Patrimoine culinaire suisse

Créé: 22.11.2019, 06h58

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.