Mardi 18 septembre 2018 | Dernière mise à jour 22:53

Chronique La saucisse préférée du Prince-Evêque en mode Street Food

Pour accompagner la vénérable Saucisse d’Ajoie IGP, un boulanger crée la «Baguette ajoulotte». Un mariage qui déjoue le temps.

Blarer incarné par un comédien: «Je ne me suis pas échappé de l’au-delà pour boire de l’eau d’ici…»

Blarer incarné par un comédien: «Je ne me suis pas échappé de l’au-delà pour boire de l’eau d’ici…» Image: DR

Olivier Boillat, Fondation Rurale interjurassienne

En partenariat avec «La semaine du goût»


Retrouvez chaque vendredi, la chronique d'un invité à la table du «Bien Manger».

Les spécialités

Pour en savoir plus sur les 399 spécialités gourmandes de toutes la Suisse: patrimoineculinaire.ch

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Château de Porrentruy, 1568: Jacques-Christophe Blarer de Wartensee est l’un des Prince-Evêques qui dirigea le château. Symbole de rigueur et rectitude, Blarer est un Jésuite qui construisit le collège du même nom, actuel Lycée de Porrentruy. Coté gourmandise, Blarer apprécie cet endroit, car ses paysans y fument la viande du cochon local. Son péché mignon est une saucisse fumée, aux courbes et effluves savoureuses

Château de Porrentruy, 2018: 10 bouchers irréductibles et passionnés ont endossé la mission de transmettre ce trésor ajoulot, actuellement connu sous le nom «Saucisse d’Ajoie IGP». C’est à ce moment-là que le boulanger bruntrutain Stéphane Hans interpelle le jeune boucher Yannick Vallat «je vous ai fabriqué une baguette aux couleurs du drapeau jurassien, une farine rouge-bise, une blanche-fleur!». C’était il y quelques jours. Depuis lors, vous pouvez retrouver la nouvelle «Baguette ajoulotte» dans les 10 boucheries fabriquant la célèbre Saucisse d’Ajoie IGP et dans les boulangeries de l’Association jurassienne des artisans boulangers-pâtissiers-confiseurs, ou encore dans la rue sous forme de Street food, à manger en marchant.

La Baguette ajoulotte, disponible dans la région.

Les portes du temps s’entrouvrent parfois, mariant les délices de la tradition aux goûts de la modernité. Merci à Blarer pour son flair et aux Domon, Vallat, Fleury, Aeschbacher, Stadelmann, Maillard, Gatherat, Chappuis, Müller, Bapst et Gilliotte d’être les gardiens d’un temple de 5 siècles.

(Le Matin)

Créé: 07.06.2018, 16h00

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.