Dimanche 17 décembre 2017 | Dernière mise à jour 18:35

Chronique Savoir d’où vient ce que nous mangeons

A Courtemelon, les produits du terroir nous font voyager au travers des goûts, des cultures et du temps.

7e Concours Suisse des produits du terroir: seront notamment présentés le Gruyère AOP, la fine demoiselle Damassine, les caramels suaves de la voisine neuchâteloise ou encore les Delikatessen bernoises de Ruth, les Tessinois avec leur Panetone du Vallemaggia.

7e Concours Suisse des produits du terroir: seront notamment présentés le Gruyère AOP, la fine demoiselle Damassine, les caramels suaves de la voisine neuchâteloise ou encore les Delikatessen bernoises de Ruth, les Tessinois avec leur Panetone du Vallemaggia. Image: dr

En partenariat avec «La semaine du goût»


Retrouvez chaque vendredi, la chronique d'un invité à la table du «Bien Manger».

Olivier Boillat, responsable communication, Concours suisse des produits du terroir. (Image: dr)

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Savoir d’où vient ce que vous mangez, qui l’a produit, comment et pourquoi. Ces questions aideront chacun à se frayer un chemin durable pour se nourrir. Même si nous n’y consacrons que 6,7% de notre revenu, chaque Suisse doit être conscient de la portée de son acte de consom’acteur.

Mais il nous reste du travail, à nous ingénieurs agronomes et artisans, à vous gaspilleurs alimentaires et à ceux qui oublient les talents de leurs voisins, familles paysannes, boulangères ou bouchères.

Je vous propose l’autre côté du miroir en venant à Delémont-Courtemelon les 30 sept. & 1e oct. 2017. Je vous présenterais le Gruyère AOP, la fine demoiselle Damassine, les caramels suaves de la voisine neuchâteloise ou encore les Delikatessen bernoises de Ruth, les Tessinois avec leur Panetone du Vallemaggia. Ceci parmi les 25 cantons présents et les 1’250 produits en concours.

Nos voisins d’Alsace et d’Argovie sont invités. Georges Wenger, cuisinier étoilé et ses potes cuisiniers, ainsi que les paysannes suisses font partager leurs passions par des Ateliers du goût.

Les 18 stands « Terroirs du monde », dont les huiles d’olives tunisiennes de Sfax, harissas et huiles d’argan médaillées du Maroc sont de la partie, histoire de montrer que chaque pays est unique et ses producteurs magnifiques dans leurs talents. Vous ne voyagerez plus de la même manière, aux pays des gouts et des couleurs.

(Le Matin)

Créé: 20.09.2017, 10h37

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.