Lundi 23 juillet 2018 | Dernière mise à jour 00:00

Terroir Le voyage des lentilles

Parfois, la préparation d’un repas devient l’occasion de rêver et de voyager. A l'image de la préparation d'un plat de lentille.

Image: DR

Michelle Zufferey, Secrétaire Uniterre (Image: DR)

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Parfois, la préparation d’un repas devient l’occasion de rêver et de voyager. A l'image de la préparation d'un plat de lentille.

Mes lentilles suisses viennent d’un village voisin, je les ai achetées directement à la ferme. Ce sont de belles lentilles vertes.

Je les lave à grande eau pour enlever la poussière de terre dans laquelle elles ont poussé, trie celles qui flottent et retire les petits cailloux. J’aime les sentir entre mes mains, entendre le petit crissement de leurs mouvements dans l’eau.

Précieuses lentilles, saines et nutritives, fruits du travail de la famille paysanne. Dernier rinçage et égouttage. Je les mets à cuire dans de l’eau avec un peu de sel et un bouquet d’herbes aromatiques séchées maison.

Pendant la cuisson, tout en préparant les oignons, carottes et céleris, j’imagine les générations et générations d’hommes et de femmes qui ont cultivé ces légumineuses. Il y a 10'000 ans au Proche-Orient. Je pense alors aux marchands qui les ont ramenées en Grèce, en Bulgarie et en Suisse… Et partout des familles paysannes les ont sélectionnées, replantées, échangées. Ces semences qui ont appris à connaître leur nouveau terroir et à s’y sentir bien…

Je fais suer les oignons et légumes coupés en dés dans de la bonne huile. J’égoutte les lentilles et les verse sur les légumes. Je remue le tout. Ça sent tellement bon!

Ah! Et pour leur rappeler de vieux souvenirs, ceux d’une autre terre, j’ajoute un peu de cumin sauvage d’Afghanistan. Peut-être se souviennent-elles! (Le Matin)

Créé: 26.03.2018, 16h00

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.