Lundi 9 décembre 2019 | Dernière mise à jour 21:52

Football Un but contre son camp à la 95e crucifie le Maroc

L'Iran s'est imposé à la 95e minute vendredi grâce à but du Marocain Aziz Bouhaddouz dans ses propres filet.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'Iran, pourtant dominé la plupart du temps, a battu le Maroc 1-0 dans le premier match du groupe B de la Coupe du monde. C'est un but contre son camp d'Aziz Bouhaddouz à la... 95e minute qui a ruiné les efforts des Lions de l'Atlas et fait le bonheur du Team Melli.

L'attaquant de Sankt-Pauli s'est fait l'auteur d'une tête coupable au premier poteau sur un coup franc bien tiré de Haji Safi. Le Maroc peut, certes, hurler à l'injustice sportive. Mais le football est ainsi fait qu'il punit, souvent, celui qui ne sait pas mettre à profit ses temps forts. Or la sélection de Hervé Renard en a eus, des temps forts, qui se sont étalés tout au long de la première période dans le magnifique Krestovsky de Saint-Pétersbourg, garni de 62'548 spectateurs.

Les Marocains, supérieurs techniquement, ont dominé les débats sans toutefois parvenir à convertir leurs occasions, ni à profiter de l'essoufflement d'une défense perse acculée dans ses seize mètres. Et, plutôt que de permettre aux Lions de l'Atlas de refaire le plein d'énergie, la pause leur a comme coupé les jambes.

Coup parfait

La seconde période s'est avérée bien moins plaisante à suivre, avec des Iraniens défendant mieux - et cherchant systématiquement à perdre du temps - et des Marocains manquant de qualité dans la dernière passe. Hakim Ziyech a pourtant été proche de délivrer le Maroc sur une volée du gauche magnifiquement repoussée par le portier Alirez Beiranvand à la 80e.

Mais l'Iran avait lui aussi eu une grosse occasion, juste avant la mi-temps. Et c'est l'autre gardien, Monir El Kajoui, qui a joué les sauveurs. Par deux fois même, en sortant très à propos devant Sardar Azmoun puis en s'interposant sur un tir pris dans la foulée par Alireza Jahanbakhsh, l'ailier d'Alkmaar meilleur buteur du championnat des Pays-Bas cette saison.

Le coup est donc parfait pour l'Iran, au terme d'un duel où les deux formations se devaient de marquer des points. Il le fallait pour espérer terminer à une des deux premières places de ce groupe B, qui devrait normalement rester sous le contrôle de l'Espagne et du Portugal, lesquels s'affronteront vendredi à 20 heures.

Le Maroc sait ainsi déjà pratiquement qu'il n'ira pas plus loin que la phase de poules. Le Team Melli, lui, a au moins gagné le droit de rêver encore un peu. (ats/jsa/nxp)

Créé: 15.06.2018, 19h12

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.