Dimanche 25 août 2019 | Dernière mise à jour 19:50

Football Un but contre son camp à la 95e crucifie le Maroc

L'Iran s'est imposé à la 95e minute vendredi grâce à but du Marocain Aziz Bouhaddouz dans ses propres filet.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'Iran, pourtant dominé la plupart du temps, a battu le Maroc 1-0 dans le premier match du groupe B de la Coupe du monde. C'est un but contre son camp d'Aziz Bouhaddouz à la... 95e minute qui a ruiné les efforts des Lions de l'Atlas et fait le bonheur du Team Melli.

L'attaquant de Sankt-Pauli s'est fait l'auteur d'une tête coupable au premier poteau sur un coup franc bien tiré de Haji Safi. Le Maroc peut, certes, hurler à l'injustice sportive. Mais le football est ainsi fait qu'il punit, souvent, celui qui ne sait pas mettre à profit ses temps forts. Or la sélection de Hervé Renard en a eus, des temps forts, qui se sont étalés tout au long de la première période dans le magnifique Krestovsky de Saint-Pétersbourg, garni de 62'548 spectateurs.

Les Marocains, supérieurs techniquement, ont dominé les débats sans toutefois parvenir à convertir leurs occasions, ni à profiter de l'essoufflement d'une défense perse acculée dans ses seize mètres. Et, plutôt que de permettre aux Lions de l'Atlas de refaire le plein d'énergie, la pause leur a comme coupé les jambes.

Coup parfait

La seconde période s'est avérée bien moins plaisante à suivre, avec des Iraniens défendant mieux - et cherchant systématiquement à perdre du temps - et des Marocains manquant de qualité dans la dernière passe. Hakim Ziyech a pourtant été proche de délivrer le Maroc sur une volée du gauche magnifiquement repoussée par le portier Alirez Beiranvand à la 80e.

Mais l'Iran avait lui aussi eu une grosse occasion, juste avant la mi-temps. Et c'est l'autre gardien, Monir El Kajoui, qui a joué les sauveurs. Par deux fois même, en sortant très à propos devant Sardar Azmoun puis en s'interposant sur un tir pris dans la foulée par Alireza Jahanbakhsh, l'ailier d'Alkmaar meilleur buteur du championnat des Pays-Bas cette saison.

Le coup est donc parfait pour l'Iran, au terme d'un duel où les deux formations se devaient de marquer des points. Il le fallait pour espérer terminer à une des deux premières places de ce groupe B, qui devrait normalement rester sous le contrôle de l'Espagne et du Portugal, lesquels s'affronteront vendredi à 20 heures.

Le Maroc sait ainsi déjà pratiquement qu'il n'ira pas plus loin que la phase de poules. Le Team Melli, lui, a au moins gagné le droit de rêver encore un peu. (ats/jsa/nxp)

Créé: 15.06.2018, 19h12

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.