Jeudi 13 décembre 2018 | Dernière mise à jour 01:50

Football Affaire des binationaux: l'ASF réagit

L'association suisse de football (ASF) a dévoilé un communiqué officiel suite aux propos de son secrétaire général Alex Miescher.

Des joueurs binationaux comme Shaqiri, Dzemaili et Behrami ont été au centre des discussions ces derniers jours.

Des joueurs binationaux comme Shaqiri, Dzemaili et Behrami ont été au centre des discussions ces derniers jours. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le communiqué est articulé en 10 points:

1. L'ASF ne s'est jamais prononcée sur le sujet de la double nationalité.

2. Les déclarations citées proviennent d'une conversation d'une heure avec le secrétaire général de l'ASF, Alex Miescher et des journalistes après l'élimination de la Suisse de la Coupe du monde.

3. L'ASF regrette qu'elle ait pu donner l'impression d'être contre les joueurs binationaux.

4. Les footballeurs et footballeuses suisses, de même que les joueurs qui ont participé à la Coupe du monde, et qui ont tout donné pour la Suisse, ont toujours obtenu le soutien de l'ASF lorsqu'il y a eu un débat sur l'identification.

5. L'ASF pose deux questions. 1) Comment pouvons-nous mieux protéger nos joueurs lors d'événements extérieurs comme ceux du match de Coupe du monde Serbie - Suisse le 22 Juin 2018? 2) Comment gérer le fait que les footballeurs juniors binationaux, après avoir été financés par l'ASF, quittent l'équipe nationale suisse?

6. Ces questions ont fait l'objet de discussions dans diverses sections de l'ASF depuis des années. Diverses idées ont été discutées, notamment la possibilité d'examiner la pertinence du règlement de la FIFA ou l'idée d'obliger les joueurs à devenir des joueurs de l'équipe nationale senior au moment où ils entrent dans le cursus de l'ASF. Aucune décision n'a été prise pour l'instant.

7. L'ASF souhaite encore mieux accompagner les joueurs qui jouent avec les équipes nationales juniors suisses, mais à 22 ans, ces joueurs binationaux subissent souvent des pressions considérables car ils ont la possibilité de jouer pour un autre pays - et éventuellement contre la Suisse.

8. L'ASF ne néglige pas la promotion et l'entraînement des jeunes footballeurs qui n'ont pas de deuxième pays à choisir.

9. En somme, l'ASF souhaite un traitement juste et respectueux des joueurs de l'équipe nationale: les encourager quand il y a du succès, ne pas leur reprocher leur manque d'identification quand ça va moins bien.

10. L'ASF est pour l'intégration et l'inclusion à tous les niveaux. (nxp)

Créé: 07.07.2018, 20h38

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.