Dimanche 25 août 2019 | Dernière mise à jour 15:57

Football Cafu: «La Suisse a une chance»

Le légendaire latéral brésilien, seul joueur de l'histoire à avoir joué trois finales de Coupe du monde, se méfie (un peu) de l'équipe de Vladimir Petkovic.

Cafu est convaincu que la Suisse peut poser des problèmes au Brésil.

Cafu est convaincu que la Suisse peut poser des problèmes au Brésil.

Capitaine du Brésil en 2002, Cafu avait brandi la Coupe du monde dans le stade de Yokohama. (Image: Keystone )

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Croisé en avril à Nyon, lors des finales de la Youth League, Cafu (48 ans) a accepté d'évoquer le match entre la Suisse et le Brésil. Une partie qui ne s'annonce pas facile pour la Seleçao, à l'en croire.

- Cafu, la Suisse peut-elle inquiéter le Brésil?

Oui.

- Vous dites ça pour être poli...

Non, pas du tout. Il s'agit du premier match et le Brésil n'a pas énormément de repères malgré les brillantes qualifications pour la Coupe du monde. Sincèrement, je m'attends à un match compliqué, surtout que la Suisse défend très bien. Et la Selaçao a toujours eu de la peine contre les équipes jouant très bas et laissant peu d'espaces.

- Même à votre époque?

A mon époque, il y avait Ronaldo (rires). Bien sûr que le Brésil est supérieur et plus créatif que la Suisse. Si les deux équipes attaquent, la Suisse n'a aucune chance. Mais en défendant bien, elle a une chance.

- Le Brésil gagne cependant tout le temps son premier match de Coupe du monde...

Oui, mais en souffrant parfois. Allez, je pense que la Seleçao va s'imposer, mais difficilement. Il ne faut pas sous-estimer la Suisse, qui est toujours présente dans les grands tournois. Cela prouve sa valeur.

- Pourquoi dites-vous que le Brésil n'a pas trop de repères? On pense que c'est plutôt tout le contraire...

Ce que je veux dire par là, c'est que nous restons sur ce fameux traumatisme que tout le monde connaît, cette demi-finale face à l'Allemagne en 2014. La Suisse est le match d'après.

- Il y a eu la finale pour la troisième place entre deux...

Un match qui ne compte pas. Le Brésil doit se racheter lors de cette Coupe du monde. Mais c'est vrai que j'exagère un peu, parce que l'équipe joue à un niveau fantastique depuis deux ans. La transformation de l'équipe est spectaculaire depuis l'arrivée de Tite.

- Qu'a-t-il concrètement changé?

Il a construit une équipe. Il a donné une identité claire et un système de jeu bien défini. Les joueurs adhèrent, c'est cohérent. La qualité a toujours été là, mais il a assemblé les pièces. Je me réjouis de voir ce que ça va donner lors de cette Coupe du monde. Je pense que le Brésil est le grand favori.

- Mais justement, le grand favori ne peut pas souffrir contre la Suisse. Ou bien?

En 2002, on bat la Turquie seulement 2-1 lors de notre premier match. Mais ensuite on a tout gagné et on a battu l'Allemagne en finale. Je vois assez un scénario comme ça cette année. Non, disons plutôt que je l'espère!

Créé: 15.06.2018, 14h47

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.