Mercredi 22 novembre 2017 | Dernière mise à jour 13:47

Lykoi Un chat-garou hante Lausanne

Cette étrange bête qui semble sortie d’un film d’horreur fait le buzz sur le Web. L’une d’elles vient d’arriver en Suisse. À découvrir, ce week-end, à l’expo féline de Crissier.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Il s’appelle «Michael-Jackson». Et ce n’est évidemment pas un hasard. À part qu’il est fan du roi de la pop, le Lausannois Alain Métrailler a baptisé ainsi son étrange félin, un lykoi, en référence à «Thriller», ce tube planétaire hanté par les loups-garous… Car cette nouvelle race de chat mi-nu mi-hirsute, au regard affolant, surplombé par des oreilles de chauve-souris, qui fait le buzz sur le Web, a tout du monstre sorti d’un film d’horreur. D’ailleurs, les éleveurs s’en amusent et n’hésitent pas à jouer là-dessus. Certains ont peut-être déjà croisé cette étrange bête dans les rues de Lausanne, au bout d’une laisse ou scotché sur l’épaule de son propriétaire. Les autres pourront la découvrir au championnat d’Europe félin, qui se tient ce week-end à Crissier (VD). «Comme je suis le premier en Suisse à posséder un lykoi, les organisateurs m’ont contacté pour me demander si j’étais d’accord de l’exposer», explique Alain Métrailler, qui n’a pas hésité: «J’ai très envie de faire connaître ce petit chat. Il sort vraiment de l’ordinaire, tant par son physique que son caractère, incroyablement affectueux; c’est un vrai chien, qui vous suit partout. Il est drôle et attendrissant.»

On le confond avec un Gremlin

Comme il se doit, «Michael-Jackson» de la vallée de Dieux (ça en jette pour un chat-garou!) a donc sa page Facebook (Michael Lykoi), ses comptes Twitter et Instagram, où il s’affiche dans toute son étrangeté. «La plupart des gens qui voient un lykoi pour la première fois trouvent ça horrible. D’ailleurs, quand j’ai dit à mes amis et à ma famille que j’avais trouvé un élevage en France qui acceptait de m’en vendre un, personne n’a compris que je dépense autant d’argent (1800 euros) pour un chat, et en plus pour un chat «aussi moche».

Mais c’est justement ce côté «petit monstre» qui a fait craquer le Vaudois. «J’aime tout ce qui est exceptionnel et bizarre.» À tel point qu’il n’hésite pas à sortir dans la rue avec son félin, aujourd’hui âgé de 7 mois. «Je vais partout avec lui, y compris dans les magasins ou le train. Quand les gens le voient, ils sont interloqués. Ils ne savent pas trop ce que c’est: un rat, un singe, un Gremlin, un chat malade… un loup-garou. Ça fait parler, je fais des rencontres… J’adore ça!»

Mais d’où sort cet animal, dont le nom lykoi signifie «loup» en grec? Il a fait son apparition aux États-Unis, il y a 6 ans, et, contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, il n’est pas le résultat de manipulations génétiques, dues à quelques apprentis sorciers, ni de savants croisements. Il est issu de mutations spontanées apparues chez des chats noirs à poil ras. Et, en dépit de son apparence, il n’a pas de problème de santé. En revanche, Christine Boulanger, l’éleveuse qui a importé le premier lykoi en France, d’où vient «Michael-Jackson», n’hésite pas à dire en riant qu’il se passe parfois d’étranges choses avec ces chats après minuit…

Totalement charmant

Mais une chose est sûre, «Michael» ne plante pas ses crocs dans le cou des humains, ni avant ni après les douze coups de minuit. En revanche, il finit toujours par charmer ceux qui l’approchent. Y compris ceux qui le disaient tellement hideux. À tel point qu’on le retrouvera peut-être un jour prochain s’illustrant dans une pub, voire un film (d’horreur ou pas). Ce qui ne serait pas pour déplaire à son propriétaire. (Le Matin)

Créé: 11.05.2017, 11h50

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.