Vendredi 16 novembre 2018 | Dernière mise à jour 12:19

Bienne Plus de 14'000 cinéphiles se sont pressés au FFFH

Le Festival du Film français d'Helvétie (FFFH) s'est clos dimanche sur une fréquentation stable. Les films présentés ont rencontré un franc succès.

Les films présentés au Festival du Film français d'Helvétie (FFFH) ont rencontré un franc succès. (Mercredi 14 septembre 2016)

Les films présentés au Festival du Film français d'Helvétie (FFFH) ont rencontré un franc succès. (Mercredi 14 septembre 2016) Image: Twitter

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le Festival du Film français d'Helvétie (FFFH) s'est clos dimanche à Bienne sur une fréquentation stable: 14'500 cinéphiles ont assisté aux projections. Les films présentés ont rencontré un franc succès. Les organisateurs tablent sur 15'000 spectateurs en 2017 si le festival s'étend en ville de Berne.

Le public alémanique est resté fidèle au FFFH cette année puisque quelque 50% des festivaliers étaient germanophones, se félicitent les organisateurs à l'heure du bilan. La majorité des films étaient sous-titrés et les podiums ont bénéficié de traduction simultanée.

Cette 12e édition a été marquée par une délégation record d'invités. Au total, 40 personnalités du monde du 7e Art ont fait le déplacement à Bienne. Parmi eux, les frères Dardenne, onze ans après leur premier passage dans la cité bilingue, la réalisatrice Sophie Reine, l'acteur Kacey Mottet Klein ou les réalisateurs suisses Claude Barras ou Jacob Berger.

Le FFFH proposait cette année 54 films. Six courts-métrages étaient en lice pour le prix découverte Bonhôte. Le jury a récompensé «Noyade interdite» de Mélanie Laleu. Le prix doté de 3000 francs a été remis samedi soir à la jeune réalisatrice française.

En clôture, le festival présentait le long-métrage «Un juif pour l'exemple», tiré du livre de Jacques Chessex, et commenté à Bienne par son réalisateur Jacob Berger et cinq comédiens du film. (ats/nxp)

Créé: 18.09.2016, 19h11

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.