Mardi 23 juillet 2019 | Dernière mise à jour 15:10

Trésor nazi Seules huit œuvres de Gurlitt d'origine douteuses?

L'homme de confiance de Cornelius Gurlitt Chrisoph Edel affirme que selon les dernières investigations seules huit toiles auraient une provenance douteuse.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La polémique au sujet de la collection d’œuvres d'art de l'Allemand Cornelius Gurlitt léguée au Musée des Beaux-Arts de Berne continue. D'après son homme de confiance, seuls huit tableaux seraient d'origine douteuse.

Cette information a été rendue publique par Christoph Edel lundi à Düsseldorf (D) lors d'un hommage à la mémoire du collectionneur décédé au début mai. Les recherches en cours devront déterminer si d'autres oeuvres sont concernées, a précisé l'ex-porte-parole de Cornelius Gurlitt Stephan Holzinger.

Une équipe allemande de spécialistes a été mise sur pied pour se pencher sur la provenance des œuvres d'art. Selon les proches du collectionneur, ces experts avaient d'abord misé sur 458 œuvres soupçonnées d'avoir été dérobées à des juifs sous le régime nazi. Mais au final, seules huit œuvres seraient visées.

Avant son décès, Cornelius Gurlitt avait conclu un accord avec l'Etat pour restituer les peintures ayant fait l'objet de spoliations par les nazis à leurs ayants droit. L'ensemble de la collection, qui compterait quelque 1400 toiles, est estimé à plusieurs millions de francs. Le Musée des Beaux-arts de Berne n'a pas encore annoncé s'il acceptait cette succession. (ats/nxp)

Créé: 22.05.2014, 14h39

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.