Vendredi 20 octobre 2017 | Dernière mise à jour 15:57

Italie Le robot chef d'orchestre vole la vedette au ténor

YuMi a ravi la vedette au tenor italien Andrea Bocelli en dirigeant l'orchestre philarmonique de Lucques pour la première fois au monde.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La voix du ténor italien Andrea Bocelli s'élève jusqu'à la coupole du théâtre toscan de Pise, mais tous les regards sont tournés vers le chef d'orchestre à ses côtés: un robot qui semble avoir un penchant pour Verdi.

A la baguette s'activent les deux bras mécaniques de YuMi, le robot humanoïde élaboré en Suisse par la société ABB, vedette de la clôture du premier festival international de la robotique.

Lors de ce gala, YuMi a notamment dirigé Andrea Bocelli pour «La Donna è Mobile», le célèbre air du Rigoletto de Verdi, ainsi que la soliste Maria Luigia Borsi qui a interprété Puccini.

Pour apprendre à manier la baguette, YuMi a été entraîné à imiter la gestuelle du chef de l'orchestre philharmonique de Lucca, Andrea Colombini.

«L'apprentissage a été très difficile», il a fallu «17 heures de travail» pour que YuMi sache mimer six minutes de direction musicale.

Pas d'avenir

Selon le chef d'orchestre, la sophistication de YuMi est bien supérieure aujourd'hui à celle d'Asimo, le robot créé par Honda qui avait dirigé l'orchestre symphonique de Détroit en 2008.

«Il est très flexible» et possède «la même mobilité que moi», a estimé M. Colombini. «Mais il ne peut en aucun cas remplacer la sensibilité et l'émotion d'un chef d'orchestre car un robot n'a pas d'âme. C'est juste un bras, pas de cerveau, pas de coeur», juge-t-il. YuMi peut certes diriger des morceaux mais ne sait surtout pas improviser ou interagir avec les musiciens.

«Il n'y a que peu de place à l'improvisation, il faut faire avec le robot», a remarqué le violoniste Brad Repp, qui a pris part au concert. «C'est amusant... mais ne représente en aucun cas l'avenir». (afp/nxp)

Créé: 13.09.2017, 02h54

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.