Lundi 19 août 2019 | Dernière mise à jour 11:34

Médias Fogiel nommé directeur général de BFMTV

L'animateur et producteur d'émissions audiovisuelles va quitter RTL pour prendre la direction de la chaîne de télévision française BFMTV.

Le journaliste va remplacer Hervé Béroud.

Le journaliste va remplacer Hervé Béroud. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les grandes manoeuvres du mercato commencent déjà dans l'audiovisuel: le journaliste et producteur Marc-Olivier Fogiel prendra cet été la direction de BFMTV, laissant son micro sur RTL à Thomas Sotto. «En tournant la page de l'antenne, je serai à 100% aux côtés des équipes», explique, dans un communiqué commun du groupe Altice (maison mère de BFMTV) et de la chaîne d'info, le journaliste de 49 ans.

Il sera remplacé aux manettes de la tranche d'information «RTL Soir» (18H00-20H00), qu'il animait depuis sept ans, par Thomas Sotto, 45 ans (actuellement sur France Télévisions), a annoncé RTL dans un communiqué. Thomas Sotto conservera parallèlement ses activités sur France 2 où il coprésente «L'Emission Politique» et assure régulièrement les remplacements à la présentation du JT de 20h le week-end et de l'émission «20h30 Le Dimanche».

«Un plaisir immense»

«Vivre dans cette rédaction a été un plaisir quotidien immense. Après ces années de production et de télévision, ces 11 ans de radio, je suis enthousiaste à l'idée d'aborder un 3e chapitre professionnel», a tweeté Marc-Olivier Fogiel.

Né le 5 juillet 1969 à Neuilly-sur-Seine, «Marco», comme l'appellent ses amis ou les habitués des plateaux de télév›ision, a commencé sa carrière, en 1985, comme pigiste et chroniqueur hippique à RTL puis s'est imposé au fil des années comme une vedette du paysage médiatique français, perçu pendant longtemps comme un animateur particulièrement percutant ou provocateur. Le journaliste de radio (France Inter, Europe 1, RTL) et de télévision (Canal , France 3), également producteur, arrivera à la tête d'une chaîne bousculée par le mouvement des «gilets jaunes». Un mouvement synonyme de pics d'audience en tant que première chaîne d'info française mais aussi de critiques et de journalistes pris à partie sur le terrain.

«Plus de proximité»

En interne, la couverture de ce mouvement a également suscité des interrogations. Après un «dialogue» avec les journalistes de la rédaction, BFMTV avait annoncé en janvier la création d'un «comité éditorial» chargé de réfléchir aux suites de la couverture. «Coller un peu plus à la réalité de la vie quotidienne des Français ; aller vers plus de proximité : cela fait partie d'une réflexion qui vaut pour BFMTV comme pour l'ensemble des médias», assurait Alain Weill, le patron d'Altice France (BFMTV, RMC Découverte, RMC Story et BFM Business) dans le JDD.

Dans le cadre de cette réflexion, la chaîne avait aussi annoncé en février qu'elle diffuserait moins d'images «en boucle» et renouvellerait ses éditorialistes.

«Marc-Olivier aura pour mission de poursuivre le développement de BFMTV et apportera à la chaîne sa grande expérience, sa rigueur, sa vision de l'information, son sens aigu des responsabilités et ses qualités managériales», précise mercredi Alain Weill dans le communiqué. Il succède à la direction générale de BFMTV à Hervé Beroud, qui vient d'être nommé directeur général délégué de Altice Média, en charge de l'information et du sport du pôle audiovisuel.

L'annonce de l'arrivée à la rentrée de Thomas Sotto sur RTL intervient elle au moment où la station vient de perdre son «titre» de première radio de France au profit de France Inter. Une grande première depuis la création de Médiamétrie en 1985, après un record de part d'audience lors de la précédente vague.

«Thomas a le sens de l'info et le sens du public, deux qualités indispensables pour répondre aux exigences de nos auditeurs. Son expérience au plus haut niveau en radio est un gage d'efficacité», note Jacques Esnous, directeur de l'information de RTL. (afp/nxp)

Créé: 24.04.2019, 10h05

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.