Dimanche 17 février 2019 | Dernière mise à jour 23:26

Grandes manoeuvres 600 emplois bancaires vont disparaître à Genève

Au moins sept banques préparent des plans sociaux. Un seul cabinet d'avocats d'affaires s'occupe à lui seul de 600 suppressions d'emplois dans deux établissements.

Presque chaque mois, une banque ferme ou se vend. La chasse aux doublons est lancée.

Presque chaque mois, une banque ferme ou se vend. La chasse aux doublons est lancée. Image: Panoramic images/GettyImages

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

HSBC Private Bank, BNP Paribas, UBS, Credit Suisse, Esperito Santo, BSI ou Standard Chartered: toutes sont, en cet été 2014, en train de licencier, souvent dans le "back office" (administration et informatique), mais également au front. Certaines d'entre elles ont cédé des pans entiers de leurs activités à des concurrents, d'autres se sont totalement vendues, ont carrément fermé leurs portes à Genève ou connaissent des sanctions américaines particulièrement coûteuses.

Climat de terreur

Longtemps prédit, le mouvement de consolidation dans le secteur bancaire est désormais lancé et, selon Jérôme Koechlin, porte-parole d'UBP qui a racheté trois banques en trois ans, "il va certainement se poursuivre dans les années à venir". Denise Chervet, directrice romande de l'Association suisse des employés de banques, évoque, quant à elle, un certain climat de terreur dans plusieurs établissements.

Pour en savoir plus, consultez la nouvelle application Le Matin Dimanche sur iPad ou notre E-Paper pour une lecture sur votre ordinateur personnel. (Le Matin)

Créé: 19.07.2014, 22h59

sentifi.com

Le_Martin_Web Sentifi Top themes and market attention on

Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.