Lundi 16 juillet 2018 | Dernière mise à jour 14:03

Banque Bénéfice net en repli pour Vontobel en 2017

L'établissement zurichois a fait moins bien que prévu l'an passé avec un bénéfice net de 209 millions de francs.

En 2016, le bénéfice net avait profité d'un gain de 91 millions issu de la vente d'une participation dans Helvetia.

En 2016, le bénéfice net avait profité d'un gain de 91 millions issu de la vente d'une participation dans Helvetia. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Vontobel a vu sa rentabilité pénalisée par des effets uniques en 2017, malgré une année marquée par la croissance organique. Le groupe bancaire zurichois a dégagé un bénéfice net de 209 millions de francs, contre 264,4 millions un an plus tôt.

Corrigé des coûts d'acquisition et de l'impact de la réforme fiscale américaine, le bénéfice net ajusté s'inscrit à 217,9 millions de francs, en hausse de 12% sur un an, indique mardi la banque zurichoise. Une croissance portée par les investissements dans les nouveaux marchés notamment, souligne-t-elle dans un communiqué.

Intégration

En 2016, le bénéfice net avait profité d'un gain de 91 millions issu de la vente d'une participation dans Helvetia, rappelle Vontobel. Pour l'année sous revue, le produit d'exploitation s'établit à 1,06 milliard, en repli de 2% en comparaison annuelle. Sur une base comparable, il a toutefois grimpé de 9%.

En 2017, Vontobel a finalisé l'intégration de l'unité Vescore, reprise en août 2016 de Raiffeisen. La banque s'est en outre emparée en été d'un portefeuille de clients de Notenstein La Roche, puis a cédé en décembre sa filiale au Liechtenstein.

Niveau record

La masse sous gestion se montait au 31 décembre à 165,3 milliards de francs. Globalement, les actifs de la clientèle ont bondi de 26% pour atteindre un niveau record à 246,5 milliards. La gestion d'actifs reste le moteur de croissance, avec un deuxième semestre 2017 historique, se félicite Vontobel.

La division Asset Management a notamment engrangé 3,6 milliards de francs de nouveaux capitaux. Dans les unités de gestion de fortune (Combined Wealth Management), les nouveaux fonds ont progressé de 4,7%.

L'afflux d'argent frais a totalisé sur l'exercice 5,9 milliards. En 2016, la banque avait subi des sorties à hauteur de plus de 10 milliards, liées au départ d'un gestionnaire vedette et à un changement de tendance suite aux élections américaines.

Baisse du taux d'imposition

Pour 2018, la banque zurichoise escompte un environnement toujours difficile et des marges sous pression. Conséquence de la baisse de l'impôt sur les entreprises votée aux Etats-Unis avant Noël, la direction s'attend à un réduction de son taux d'imposition de 2 à 3 points de pourcentage.

Les actionnaires se verront gratifiés lors de l'assemblée générale du 18-avril d'un dividende ordinaire relevé de 11% à 2,10 francs par action. A cette occasion aussi, le conseil d'administration proposera l'élection en son sein de Stefan Loacker pour remplacer Nicolas Oltramare.

En fin d'année, le groupe employait 1688 personnes équivalents plein temps, soit 1% de plus qu'en 2016. (ats/nxp)

Créé: 13.02.2018, 09h17

sentifi.com

Le_Martin_Web Sentifi Top themes and market attention on


Sondage

Vos vacances d'été, vous les préférez en juillet ou en août?



Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.