Samedi 20 juillet 2019 | Dernière mise à jour 23:21

Boulangerie Feu groupe Pouly prend un nouveau départ

La marque de boulangerie Pouly se restructure, après avoir été reprise par le genevois Swiss Food Group.

Aimé Pouly a ouvert sa première boulangerie en 1974, puis développé un vaste réseau de points de vente.

Aimé Pouly a ouvert sa première boulangerie en 1974, puis développé un vaste réseau de points de vente. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le groupe Pouly est mort de sa belle mort. Son nouveau propriétaire, le genevois Swiss Food Group, a scindé les activités en trois sociétés indépendantes. La boulangerie industrielle Le Fournil Romand, les points de vente Aimé Pouly et l'exploitant de la licence Pain Paillasse conserveront toutefois des liens étroits.

Trois entreprises pour trois métiers, c'est la logique qui a présidé à ce redéploiement, selon Adam Said, directeur général du spécialiste genevois en capital-investissement ACE & Company, qui a créé Swiss Food Group pour gérer ses sociétés agro-alimentaires.

«Au fil du temps, on a remarqué qu'au sein de Pouly, on s'efforçait de mettre des métiers différents dans un seul groupe. À chaque fois que l'on essayait de pousser certains objectifs, [...] cela créait de frictions», a expliqué mardi Adam Said lors d'une conférence de presse.

Vaste restructuration

ACE & Company est entré au capital du groupe Pouly comme actionnaire minoritaire en 2016, période à laquelle une vaste entreprise de restructuration a été mise en oeuvre, notamment financière. Autrefois endetté à hauteur de plusieurs dizaines de millions de francs, le groupe a été totalement libéré de ses créanciers.

La séparation des trois activités, intervenue l'année dernière, se veut l'aboutissement du processus. Adam Said se défend toutefois de vouloir «dépecer» le groupe pour réaliser une plus-value en le revendant par morceaux. Le patron d'ACE a exprimé le souhait de poursuivre le développement des activités extraites de l'entité Pouly.

Points de vente fermés

Qualifié de plus grand four à bois de Suisse, Le Fournil Romand continuera à approvisionner le réseau de points de ventes Pouly, qui constitue environ le tiers de son portefeuille de 600 clients exclusivement suisses, dont une majorité dans la partie romande.

Les deux tiers restants reviennent à parts égales à la grande distribution (Coop, Denner ou encore Aldi) et à la restauration collective. Le marché de l'hôtellerie-restauration demeure anecdotique pour la société basée dans la commune genevoise de Satigny.

Le Fournil Romand emploie 150 personnes, dont 50 boulangers et 25 pâtissiers. Le réseau Pouly compte actuellement 32 points de vente, désormais gérés par la société Aimé Pouly et drainant 10 000 clients quotidiens. La rénovation d'une partie de ces sites a déjà nécessité un investissement de plusieurs millions de francs.

«L'expérience que l'on a dans un Pouly aujourd'hui, ce n'est pas ce que l'on appelle l'expérience «wow» du consommateur», a souligné le directeur général Alain Meynier, arrivé en octobre 2018. Pour le nouveau patron du réseau Aimé Pouly, la politique d'expansion connue par le passé, marquée par de nombreuses acquisitions, s'est faite au détriment de la cohérence d'ensemble.

«Depuis une année, la rationalisation du réseau nous a amenés à fermer des points de vente pas du tout rentables», a-t-il expliqué. Cela a concerné «une dizaine» d'échoppes.

Percée aux États-Unis

La marque Pouly bénéficie d'une forte notoriété en Suisse romande. Cela toutefois ne suffit plus, selon Alain Meynier. La société a revu certains prix à la baisse, afin d'être plus agressive face à la concurrence des grands distributeurs. À défaut d'être étoffé, le personnel sera désormais mieux formé. Aimé Pouly dispose de 170 vendeurs, sur un effectif total de 200 personnes. Le nouveau concept de magasin sera étrenné dès cette semaine à Yverdon, puis à la gare de Lancy-Pont-Rouge.

Une troisième société s'occupe désormais de commercialiser la marque Pain Paillasse, qui compte des artisans franchisés dans 18 pays pour une production annuelle de 40 millions d'unités. La recette ayant fait la notoriété de feu Aimé Pouly, fondateur du groupe, est brevetée en Suisse et en Europe.

L'exploitant de la licence a même réussi récemment une percée aux États-Unis, à travers un distributeur industriel dont le nom est tenu secret. Si la greffe venait à prendre, la production de pains paillasses d'origine genevoise pourrait grimper jusqu'à 60 millions. Aimé Pouly avait ouvert sa première boulangerie en 1974, puis développé un vaste réseau de points de vente. Le fondateur du groupe s'était retiré des affaires en 2009, avant son décès en 2011. (ats/nxp)

Créé: 09.04.2019, 15h27

sentifi.com

Le_Martin_Web Sentifi Top themes and market attention on

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.