Vendredi 16 novembre 2018 | Dernière mise à jour 03:16

Commerce mondial Le Brésilien Roberto Azevedo dirigera l'OMC

Le Brésilien Roberto Azevedo a obtenu le plus grand nombre de voix pour succéder à Pascal Lamy à la tête de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), ont indiqué mardi à Genève des diplomates.

Roberto Azevedo va succéder à Pascal Lamy à la tête de l'OMC.

Roberto Azevedo va succéder à Pascal Lamy à la tête de l'OMC. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Roberto Azevedo a bénéficié d'un large soutien des pays en développement.

Il a battu son rival l'ex-ministre mexicain du commerce mexicain Herminio Blanco, soutenu par les pays industrialisés. La compétition a été très serrée, ont précisé des diplomates. Les 159 pays membres devront encore se rallier à ce choix. La décision finale tombera le 14 mai.

«Le fait qu'un candidat soit arrivé en tête des suffrages exprimés par les pays membres ne veut pas dire à ce stade qu'il sera le prochain directeur général», a précisé à l'ats un porte-parole de l'OMC Josep Bosch.

«En présentant sa candidature, le Brésil estimait que par son expérience et son implication, (Roberto) Azevedo pourrait conduire l'organisation vers un ordre économique mondial plus dynamique et plus juste. Ce message a été entendu (...)», a souligné de son côté la présidente brésilienne Dilma Rousseff, citée par l'AFP. Et le Mexique a félicité le Brésilien.

Consensus nécessaire

Le président du Conseil général de l'OMC informera les membres et fera une recommandation. «Le candidat mexicain peut fort bien contester le résultat et les pays qui n'ont pas voté pour le Brésilien refuser de se rallier au consensus», a indiqué le porte-parole de l'OMC.

Il faudrait en principe que le candidat choisi ait le soutien de tous les groupes régionaux, ce qui n'est pas le cas puisque les Etats-Unis et les Européens ont voté pour le Mexicain.

Les délégations des 159 pays membres seront informées officiellement mercredi. Puis, les capitales prendront leur décision. Le Mexicain pourrait annoncer son retrait pour faciliter un consensus. Ou alors les pays industrialisés continueront de le soutenir ce qui pourrait créer une situation de blocage.

Toutefois, l'Union européenne (UE) et les Etats-Unis auraient indiqué qu'ils ne feront pas barrage au Brésilien, ce qui lui assure de succéder au Français Pascal Lamy dès le 1er septembre.

Diplomate chevronné

Roberto Azevedo est un diplomate de carrière avec une vaste expérience au sein de l'OMC. Son ambition est de sortir de l'impasse les négociations bloquées sur le cycle de Doha, lancé en 2001.

A 55 ans, il est le représentant permanent du Brésil auprès de l'OMC depuis 2008. Il s'y est forgé une réputation de négociateur et de «constructeur de consensus», soulignent les diplomates.

«Le système commercial multilatéral est affaibli par une complète paralysie des négociations», avait déclaré Roberto Azevedo en se présentant comme le meilleur candidat pour sortir l'OMC de la paralysie. Il devra en premier lieu assurer le succès de la conférence ministérielle prévue à Bali, en Indonésie, en décembre.

«Au niveau des négociations, il faut un directeur général capable de se retrousser les manches, de s'asseoir avec les Etats-membres, et parler avec eux sur un pied d'égalité», avait dit le Brésilien. «Pour cela, il faut connaître le système, et c'est à mon avis ce qui distingue le plus ma candidature de celle de Herminio Blanco», avait-il estimé.

Connaissance des dossiers

Roberto Carvalho de Azevedo connaît à fond les dossiers techniques de l'OMC. Entre 2006 et 2008, il avait occupé la fonction de vice-ministre pour les affaires économiques au ministère des Affaires étrangères à Brasilia et en cette qualité avait été négociateur en chef pour les négociations du cycle de Doha et avec le Mercosur.

Auparavant, il a été directeur du département des affaires économiques entre 2005 et 2006 et chef de la division des litiges commerciaux entre 2001 et 2005. Comme diplomate de carrière, il a été en poste à Washington (1988-91), Montevideo (1992-94) et déjà à l'ONU à Genève (1997 à 2001).

Roberto Azevedo l'a emporté contre neuf autres candidats au terme d'une course lancée en janvier dernier. Le deuxième mandat du Français Pascal Lamy, âgé de 65 ans, se termine le 1er septembre. (ats/nxp)

Créé: 07.05.2013, 20h02

sentifi.com

Le_Martin_Web Sentifi Top themes and market attention on

Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.