Samedi 21 avril 2018 | Dernière mise à jour 04:29

Immobilier Le risque de bulle immobilière est en hausse

L'indice trimestriel UBS de bulle immobilière montre une hausse modérée du risque. Elle est un peu moins marquée que les trimestres précédents et induite en particulier par le marché du résidentiel.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Il s'établit actuellement à 1,17 point, soit 0,06 point de plus que trois mois auparavant

L'indice reste ainsi dans la zone à risque, relève vendredi UBS dans son commentaire. Sa progression est due à la hausse persistante des prix dans l'immobilier résidentiel et à l'augmentation des crédits hypothécaires alors que dans le même temps, les revenus des ménages et les prix à la consommation stagnent. En revanche, le fait que l'importance de l'industrie du bâtiment pour l'économie suisse ait un peu diminué atténue le phénomène.

La hausse quasi ininterrompue des risques sur le marché immobilier helvétique ces quatre dernières années se poursuit. Fin 2008, l'indice se situait encore dans la zone d'équilibre avec moins 0,72 point, et il a depuis augmenté de 0,11 point chaque trimestre, souligne UBS. Pendant cette période, la Suisse est le pays européen qui a enregistré la plus forte augmentation des prix pour l'immobilier résidentiel, avec une hausse réelle supérieure à 20%.

Les régions de Zurich, Genève et Lausanne comptent toujours parmi les endroits de Suisse où le risque de bulle immobilière est le plus élevé en raison de leur importance.

Le nombre de régions à risque a augmenté au 1er trimestre 2013. Lucerne et Schwytz, notamment, en font maintenant aussi partie selon l'étude d'UBS.

Parmi ces régions figurent toujours les agglomérations de Vevey, Morges et Nyon, Zoug, Bâle-Campagne, ainsi que les régions touristiques de Davos, Haut-Simmental-Gessenay et de Haute-Engadine. (ats/nxp)

Créé: 03.05.2013, 09h05


Sondage

Remplacer nos politiciens par des citoyens tirés au sort. Une bonne idée, selon vous?



Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.