Lundi 16 juillet 2018 | Dernière mise à jour 14:13

Transparence Les conseillers fiscaux obligés de communiquer

L'Union européenne veut que les banquiers et autres conseillers fiscaux informent sur leurs méthodes d'optimisation.

La proposition de l'Union européenne entrera en vigueur en juillet 2020. (Photo d'illustration)

La proposition de l'Union européenne entrera en vigueur en juillet 2020. (Photo d'illustration) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les ministres des Finances de l'UE se sont entendus mardi sur une proposition visant à renforcer la transparence des banquiers, avocats ou consultants qui mettent en place des mécanismes d'optimisation fiscale au profit de leurs riches clients comme les stars du football.

Cette proposition, qui doit entrer en vigueur le 1er juillet 2020, «a pour but d'obliger les conseillers à informer les autorités fiscales de certains dispositifs transfrontières qu'ils vendent à leurs clients et qui peuvent les aider a éluder l'impôt», a résumé mardi le commissaire européen à la Fiscalité, Pierre Moscovici, à l'origine du texte.

«Les plus importants des montages fiscaux basés sur des taux faibles seront déclarés et pourront faire l'objet d'un examen complémentaire des Etats membres, s'ils le souhaitent», a-t-il poursuivi.

Données centralisées

Les Etats membres seront tenus d'échanger automatiquement les informations qu'ils reçoivent via une base de données centralisée, ce qui doit permettre de détecter les risques d'évasion fiscale et de prendre les mesures nécessaires.

Le texte --qui nécessitait l'unanimité comme pour toutes les questions fiscales dans l'UE-- les oblige également à définir les sanctions qu'ils appliqueront en cas de dissimulation de ces mécanismes d'optimisation, celles-ci devant être «effectives, dissuasives et proportionnées».

Le ministre français de l'Economie, Bruno Le Maire, a salué «un bon équilibre, une belle avancée, une vraie réponse concrète», tandis que le secrétaire d'Etat allemand aux Finances, Jens Spahn, a estimé qu'il s'agissait d'un «pas en avant important».

Le Royaume-Uni a déjà mis en place un tel système en 2004, ce qui lui aurait permis d'empêcher une fraude fiscale d'un montant évalué à 12 milliards de livres, soit 13,6 milliards d'euros.

Divers scandales

Plusieurs scandales fiscaux, comme les «Paradise Papers» en novembre 2017, ont révélé les montages financiers mis en place dans le monde entier pour échapper à l'impôt. Fin 2016, les «Football Leaks» concernaient des soupçons d'évasion ou d'optimisation fiscale de plusieurs footballeurs, notamment les Argentins du Paris SG Angel Di Maria et Javier Pastore, l'international français Paul Pogba (Manchester United) ou encore l'entraîneur de ce dernier, le Portugais Jose Mourinho.

L'attaquant star du Real Madrid, Cristiano Ronaldo, a lui été mis en examen en Espagne pour une fraude fiscale présumée de 14,7 millions. D'autres joueurs, comme les Argentins du FC Barcelone Lionel Messi et Javier Mascherano, ou l'ancien défenseur portugais du Real Ricardo Carvalho ont déjà été condamnés dans le passé pour fraude fiscale. (afp/nxp)

Créé: 13.03.2018, 15h28

sentifi.com

Le_Martin_Web Sentifi Top themes and market attention on


Sondage

Vos vacances d'été, vous les préférez en juillet ou en août?



Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.