Lundi 21 octobre 2019 | Dernière mise à jour 03:26

Europe Les tensions pétrolières pèsent sur les marchés

Le cours du pétrole s'est envolé lundi après une frappe de drones contre des installations pétrolières saoudiennes, qui a réduit soudainement l'approvisionnement du monde en or noir.

Séance à Wall Street tendue après l'attaque d'installations pétrolières saoudiennes.

Séance à Wall Street tendue après l'attaque d'installations pétrolières saoudiennes.

Wall Street voit rouge

La Bourse de New York a clôturé en baisse lundi, lestée par les inquiétudes liées à l'envolée des prix du pétrole après des attaques contre des installations en Arabie saoudite.

Son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, a lâché 0,52%, à 27'076,82 points, après huit séances de hausse consécutives.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a reculé de 0,28%, à 8153,54 points, et l'indice élargi S&P 500 a cédé 0,31%, à 2997,96 points.

Les prix du pétrole ont grimpé en flèche lundi en réaction à deux attaques d'envergure menées contre des sites pétroliers saoudiens pendant le week-end, qui ont causé une chute de moitié de la production du royaume, à hauteur de 5,7 millions de barils par jour, soit environ 6% de l'approvisionnement mondial.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les marchés européens ont débuté la semaine sur une note négative, les investisseurs se montrant frileux après une attaque contre des installations pétrolières saoudiennes ayant engendré de nouvelles tensions diplomatiques.

Les investisseurs ont «forcément été pris un petit peu de court sur le retour du risque géopolitique qui vient s'ajouter, d'un côté aux mauvais chiffres macroéconomiques de nouveau en Chine, et de l'autre à une attente un peu anxieuse avant la Fed», a résumé auprès de l'AFP Andrea Tuéni, un analyste de Saxo Banque.

«C'est un cocktail qui incite énormément à la prudence et il est assez légitime de voir aujourd'hui un marché qui peine un petit peu, même s'il n'y a là rien d'inquiétant.»

Le cours du pétrole s'est envolé lundi après une frappe de drones contre des installations pétrolières saoudiennes, qui a réduit soudainement l'approvisionnement du monde en or noir et entraîné un regain de tensions entre les Etats-Unis et l'Iran.

Lisbonne finit dans le vert

A Wall Street vers 18h10, le Dow Jones Industrial Average baissait de 0,62%, l'indice Nasdaq, à forte coloration technologique, de 0,68%, et l'indice élargi S&P 500 de 0,47%.

L'Eurostoxx a perdu 0,89%.

Du côté des indices européens, Paris a baissé de 0,94%, Francfort a cédé 0,71%, Londres de 0,63%. Pour sa part Milan a perdu 0,96%, Madrid 0,94%, la Bourse suisse 0,78%, Amsterdam 0,58%, Bruxelles 0,81%.

En revanche la Bourse de Lisbonne a fini en hausse de 0,45%.

Du côté des valeurs, la hausse des prix du pétrole a profité aux pétrolières et parapétrolières. Poids lourd de la cote parisienne, Total est monté de 2,50%. A Londres BP a pris 4,00% et Royal Dutch Shell (action «B») 1,89%.

A l'inverse, le secteur aérien a reculé, dans le sillage de la brusque hausse des cours de l'or noir. A Paris, Air France-KLM a perdu 3,21%, Airbus 3,39%. A Francfort, Lufthansa a cédé 2,84%. (afp/nxp)

Créé: 16.09.2019, 20h02


Sondage

Elections fédérales: allez-vous voter?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.