Lundi 23 septembre 2019 | Dernière mise à jour 20:00

Transparence fiscale Liste grise: un pas de plus vers le retrait de la Suisse

Les experts européens recommandent de rayer la Suisse de la liste grise des paradis fiscaux le 10 octobre prochain.

Les ambassadeurs européens doivent encore donner leur accord pour le retrait de la Suisse de la liste grise.

Les ambassadeurs européens doivent encore donner leur accord pour le retrait de la Suisse de la liste grise.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Suisse doit être retirée de la liste grise européenne des paradis fiscaux en octobre. Telle est la recommandation émise vendredi à Bruxelles par le groupe d'experts européens en charge des thématiques fiscales.

Le 19 mai, jour des votations sur la réforme de l'imposition des entreprises, le président de la Confédération Ueli Maurer avait encore réclamé que la Suisse soit rayée de la liste grise européenne «le plus rapidement possible».

L'Union européenne (UE) avait cependant pris son temps. Vendredi, les experts ont enfin fait la recommandation tant attendue: la Suisse devrait être retirée de la liste grise, a indiqué à Keystone-ATS un connaisseur du dossier.

Avant que les ministres des Finances européens raient définitivement la Suisse de la fameuse liste lors de leur rencontre du 10 octobre à Bruxelles, les ambassadeurs européens doivent encore donner leur accord. (ats/nxp)

Créé: 13.09.2019, 20h59

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.