Vendredi 6 décembre 2019 | Dernière mise à jour 20:10

Grande-Bretagne UBS visée par une action collective

Une plainte au civil vise les banques britanniques Barclays et RBS, les américaines Citigroup et JPMorgan, ainsi que la banque suisse UBS.

Image d'illustration.

Image d'illustration. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Cinq grandes banques internationales, dont UBS, sont poursuivies en justice en Grande-Bretagne pour manipulation du marché des changes dans le cadre d'une action collective visant à dédommager des investisseurs. Le cabinet d'avocats Scott Scott l'a annoncé lundi.

Dans un communiqué, ce cabinet dit avoir déposé lundi auprès du Competition Appeal Tribunal une plainte au civil contre les banques britanniques Barclays et RBS, les américaines Citigroup et JPMorgan, ainsi que la suisse UBS.

Il agit dans le cadre d'une action de groupe au nom de fonds de pension, gérants d'actifs, fonds spéculatifs et des entreprises. Selon l'agence Bloomberg, les plaignants veulent obtenir plus d'un milliard de livres de dédommagements.

«Première étape»

Cette procédure fait suite aux amendes infligées mi-mai par l'Union européenne à ces banques, sauf UBS, et à la japonaise MUFG, pour un montant total de 1,07 milliard d'euros pour des ententes entre leurs courtiers sur des opérations de changes entre 2007 et 2013. Les courtiers de la banque suisse UBS étaient également impliqués mais cet établissement a dénoncé leurs agissements auprès de la Commission européenne et n'a pas eu à payer d'amende.

«Les amendes imposées aux banques par la Commission européenne ont été une première étape importante mais elles ne vont pas indemniser ceux qui ont souffert de pertes», explique Michael O'Higgins, à l'origine de la plainte et par ailleurs ancien président du régulateur des retraits au Royaume-Uni. (ats/nxp)

Créé: 30.07.2019, 01h20

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.