Vendredi 18 août 2017 | Dernière mise à jour 21:45

Economie Un Suisse sur trois a recours au crédit

Les crédits privés ont une mauvaise image en Suisse, car ils sont perçus comme une source de surendettement. Et pourtant...

L'achat d'un véhicule est la raison principale qui pousse les Suisses à demander un crédit. (Photo d'illustration)

L'achat d'un véhicule est la raison principale qui pousse les Suisses à demander un crédit. (Photo d'illustration) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Trois personnes sur quatre pensent que les crédits privés sont un piège à l'endettement et qu'ils poussent à une consommation irréfléchie.

Pourtant, un Suisse sur trois (34%) a déjà eu recours à un crédit privé et deux tiers des personnes interrogées y voient une aide précieuse (34%), indique mercredi une enquête représentative sur l'endettement en Suisse menée par comparis.ch, le comparateur sur internet. La majorité des Suisses ayant conclu un crédit privé ne regrette pas ce choix et la moitié serait prête à en reprendre un nouveau.

Financer sa voiture

L'achat d'un véhicule est la raison principale qui pousse les Suisses à demander un crédit, précise le communiqué. Le financement d'une voiture concerne la moitié des emprunteurs interrogés et plus de 60% des preneurs de crédit à la campagne.

Le deuxième motif le plus souvent avancé pour la prise d'un crédit est le moyen de surmonter une passe financière difficile (31% des réponses), comme des factures fiscales plus élevées ou la réparation d'une voiture. Par ailleurs, une personne sur cinq à déclaré avoir remboursé des dettes ou des factures en cours au moyen d'un crédit.

De plus, le communiqué souligne que le 30% des moins de 35 ans demande un prêt pour la formation initiale et continue. En général, la majorité des preneurs de crédit provient des agglomérations (39%), le restant vit en ville (33%) et à la campagne (28%).

Les hommes plus endettés

Au niveau des régions linguistiques, les Tessinois sont plus nombreux à souscrire un crédit. 44% de ces derniers ont demandé un prêt par le passé, contre 33% de Suisses romands et 34% de Suisses alémaniques, précise le communiqué.

Et, autre fait notoire, 41% des hommes ont indiqué avoir déjà pris un crédit, contre seulement 27% des femmes. L'enquête représentative a été menée en avril 2017 auprès d'un échantillon de 1011 personnes issues de toutes les régions de Suisse. (ats/nxp)

Créé: 24.05.2017, 10h39


Sondage

Faut-il établir une liste noire fédérale pour les éleveurs qui maltraitent les animaux?




S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.