Mardi 11 décembre 2018 | Dernière mise à jour 10:31

Evasion fiscale Un ex-banquier du Credit Suisse plaide coupable aux USA

Le citoyen suisse, avec six autres salariés de l'établissement, avait aidé des Américains à dissimuler au fisc des comptes dont les avoirs sont évalués à 4 milliards de dollars.

Le Department of Justice (DoJ) a dévoilé un réseau d'évasion fiscale parmi des employés du Credit Suisse.

Le Department of Justice (DoJ) a dévoilé un réseau d'évasion fiscale parmi des employés du Credit Suisse. Image: www.fai.gov

Galerie photo

Le Credit Suisse sur le gril aux USA (septembre 2012 - septembre 2014)

Le Credit Suisse sur le gril aux USA (septembre 2012 - septembre 2014) La banque suisse devra s'acquitter d'une amende record de plus de 2,815 milliards de dollars (2,51 milliards de francs). Le Credit Suisse a dû plaider coupable d'aide à l'évasion fiscale.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un ancien banquier du Credit Suisse a plaidé coupable d'avoir aidé des clients américains à frauder le fisc aux États-Unis et va coopérer dans l'enquête en cours des autorités, a-t-on appris mercredi 12 mars.

Andreas Bachmann, 56 ans, qui a travaillé pour la banque zurichoise de 1990 jusqu'en 2007, est accusé, avec six autres salariés de l'établissement, d'avoir aidé des Américains à dissimuler au fisc des comptes dont les avoirs sont évalués à 4 milliards de dollars, selon un communiqué du département de la Justice (DoJ).

Caution de 200'000 dollars

Les sept hommes étaient entre 1994 et 2006 conseillers financiers pour des clients américains qui abritaient des avoirs et des revenus dans des comptes non déclarés aux autorités fiscales, précise le DoJ, qui souligne que M. Bachmann a reconnu ces faits.

Dans ce cadre, M. Bachmann «effectuait deux voyages par an aux Etats-Unis», poursuit le ministère. Il notifiait ces déplacements à sa hiérarchie. Au cours de ces voyages, il transportait aussi de l'argent en liquide pour le compte de ses clients, affirme encore le DoJ.

M. Bachmann, qui est de nationalité suisse, a été arrêté mardi mais relâché après avoir versé une caution de 200'000 dollars, selon des documents judiciaires. Ses déplacements ont été restreints. Les accusations remontent à juillet 2011. Il encourt une peine maximum de cinq ans de prison. (smk/afp/nxp)

Créé: 12.03.2014, 18h36

sentifi.com

Le_Martin_Web Sentifi Top themes and market attention on

Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.