Dimanche 23 février 2020 | Dernière mise à jour 18:28

Hongrie ABB ferme une usine et supprime 1000 emplois

En raison de la faible demande, une usine hongroise d'ABB où un millier de collaborateurs travaillent doit être fermée d'ici la fin 2020.

ABB est une entreprise helvético-suédoise dont le siège social est basé à Zurich, en Suisse.

ABB est une entreprise helvético-suédoise dont le siège social est basé à Zurich, en Suisse. Image: archive/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

ABB a décidé de réduire ses capacités de production en Hongrie. L'usine à Ozd doit être fermée d'ici la fin 2020 en raison de la faible demande, a indiqué ABB mardi. Un millier de collaborateurs y travaillent.

Le site de production avait rejoint ABB lors de la reprise des activités de General Electric Industrial Solutions en 2018. Les employés fabriquent notamment des disjoncteurs.

Toutes les possibilités ont été examinées, souligne ABB. Finalement, la décision de fermeture a été prise en raison d'une demande en repli de la part des clients. Les volumes diminuent au point que l'usine n'est plus viable. Un petit nombre de lignes de production sera transféré dans d'autres usines de la région.

Collaboration en cours

ABB souhaite accompagner les collaborateurs touchés et compte leur proposer d'autres postes dans ses autres usines en Hongrie et à l'extérieur du groupe. Une collaboration est en cours avec les autorités locales.

Les autres usines d'ABB en Hongrie ne sont pas concernées par ces mesures. (ats/nxp)

Créé: 11.02.2020, 18h09

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.