Mercredi 29 janvier 2020 | Dernière mise à jour 17:57

Hébergement Airbnb a cartonné à Zoug

Plus de 7600 nuitées ont été enregistrées à Zoug sur une période de 6 mois. Un bilan très favorable pour Zoug Tourisme et Airbnb.

Les cantons du Valais, de Genève, de Berne, de Zurich et du Tessin sont toujours en négociation avec Airbnb pour un accord sur la taxe de séjour.

Les cantons du Valais, de Genève, de Berne, de Zurich et du Tessin sont toujours en négociation avec Airbnb pour un accord sur la taxe de séjour. Image: archive/photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Zoug Tourisme a signé avec Airbnb un accord sur la perception de la taxe de séjour, il y a six mois. Les deux partenaires tirent un bilan favorable de l'opération.

La plate-forme américaine de réservation d'hébergements en ligne a généré en six mois, soit entre le 1er juillet et le 31 décembre 2017, 7631 nuitées. Pour l'année en cours, Zoug Tourisme prévoit une nouvelle croissance du nombre de nuitées réservées par l'entremise d'Airbnb, écrivent vendredi les deux partenaires dans un communiqué commun. La perception automatique de la taxe de séjour se déroule comme prévu.

En extrapolant à environ 15'000 le nombre de nuitées générées en une année par la plate-forme de réservations en ligne de chambres au domicile de particuliers, Zoug Tourisme estime qu'elles représenteront 5% du total des 300'000 nuitées enregistrées dans le canton. Ce dernier est le premier de Suisse à avoir signé un accord de recouvrement numérique automatique avec Airbnb.

Depuis 2014, la société américaine s'est entendue avec plus de 340 villes et communes sur la collecte automatique et la distribution des taxes d'hébergement. En Suisse, l'Union fribourgeoise du tourisme a signé un accord de ce type, lequel doit entrer en vigueur le 1er avril prochain.

Négociations en cours

Les cantons du Valais, de Genève, de Berne, de Zurich et du Tessin sont quant à eux toujours en négociation avec Airbnb. En Suisse, la plate-forme proposait à fin juin 2017 29'595 objets à la location, ce qui représente 80'227 lits, selon une étude de l'Observatoire valaisan du tourisme, établi à Sierre (VS).

En l'espace d'un an, 11'000 nouveaux logements ont été proposés sur la plate-forme américaine. La proportion de lits disponibles via ce service représente désormais 30% de l'offre hôtelière totale, en progression de 5 points en l'espace de six mois. Sur sol valaisan, cette part atteint même 73%.

Le Valais demeure en tête du classement des cantons détenant le plus grand nombre d'objets et de lits mis en location sur Airbnb (5150 objets et 22'953 lits). Cela représente 28,6% de l'offre helvétique en la matière.

Les trois cantons touristiques alpins (Valais, Grison et Berne) occupent les trois premières places des régions disposant de plus de lits disponibles sur la plate-forme. Ils cumulent à eux seuls plus de la moitié de l'offre totale du pays (50,6%). Vaud, Zurich et Genève suivent.

Fondé en 2008 et basé à San Francisco, Airbnb est présent dans plus de 65'000 villes à travers 191 pays, selon son site internet. La plate-forme propose 4 millions de logements. (ats/nxp)

Créé: 19.01.2018, 16h32

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.