Samedi 19 octobre 2019 | Dernière mise à jour 04:58

Commerce de détail Aldi augmentera les salaires de 0,5% en 2016

Le discounter allemand va augmenter ses employés l'an prochain et lancer sa propre caisse de pension.

Image: ARCHIVES - PHOTO D'ILLUSTRATION/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Aldi Suisse augmentera l'an prochain les salaires de ses quelque 2600 employés de 0,5% au minimum. La filiale helvétique du discounter allemand, présente depuis dix ans en Suisse, va également se doter de sa propre caisse de pension. Le détaillant entend par ailleurs créer jusqu'à 100 emplois l'an prochain.

A compter du 1er janvier 2016, le salaire mensuel minimum des employés d'Aldi Suisse passera à 4275 francs, précise vendredi le détaillant dont le siège est établi à Schwarzenbach (SG). Les minima salariaux seront compris entre ce dernier montant et 4765 francs, selon les régions. Pour les employés bénéficiant de deux ans d'ancienneté, la somme se situera entre 4475 et 5154 francs, là aussi en fonction du lieu.

Aldi Suisse prendra également en charge à l'interne toutes les prestations liées à la prévoyance professionnelle. La création d'une caisse de pension propre au distributeur fait suite à une consultation du personnel. La nouvelle institution sera opérationnelle dès janvier 2016. (ats/nxp)

Créé: 20.11.2015, 17h10


Sondage

Elections fédérales: allez-vous voter?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.