Lundi 18 novembre 2019 | Dernière mise à jour 01:25

Automobile Amag finalise ses rappels de moteurs diesel

Quelque 165'000 véhicules au moteur truqué du groupe VW ont bénéficié d'une mise à jour logicielle en Suisse.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Amag, importateur suisse des marques du groupe allemand Volkswagen, a indiqué vendredi avoir terminé sa campagne de rappel destinée à mettre à jour les logiciels de certains moteurs diesel. Selon l'entreprise zurichoise, l'opération a été un «succès».

Quelque 165'000 véhicules équipés d'un moteur diesel EA 189 ont bénéficié d'une mise à jour logicielle, avec pour certains l'ajout d'un débitmètre d'air, a précisé Amag dans un communiqué. L'opération avait été lancée au printemps 2016.

«Les clients disposent aujourd'hui d'un véhicule tout à fait conforme et bénéficiant, par cette mise à jour, des connaissances techniques en matière de diesel des dernières années», a affirmé l'importateur.

Le géant allemand aux douze marques (Audi, VW, Porsche...) a reconnu fin 2015 avoir équipé 11 millions de ses voitures dans le monde d'un logiciel minimisant le niveau réel des émissions de gaz nocifs lors des contrôles de pollution. Le scandale a touché quelque 180'000 véhicules en Suisse.

Aux Etats-Unis, Volkswagen a dû payer quelque 22 milliards de dollars (quasiment autant en francs) d'amendes pour avoir équipé ses voitures diesel de logiciels visant à déjouer les contrôles anti-pollution. (ats/nxp)

Créé: 23.11.2018, 09h20

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.