Lundi 21 octobre 2019 | Dernière mise à jour 14:18

Technologies Apple passe à la caisse pour la violation de brevets

Un tribunal texan a condamné le géant américain de l'informatique à une amende de plus de 500 millions de francs pour violation de brevets lors de la conception de sa boutique en ligne iTunes.

Apple devra passer à la caisse pour violation de brevets.

Apple devra passer à la caisse pour violation de brevets. Image: Archives/photo d'illustration/Reuters

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Apple a été condamné par la justice américaine à verser 532,9 millions de dollars (505 millions de francs) pour avoir violé trois brevets de la société texane Smartflash lors de la conception d'iTunes.

Ce jugement a été rendu mardi par un tribunal de Tyler (Texas, sud des Etats-Unis).

Smartflash, dont l'activité repose sur la valorisation d'un portefeuille de brevets, avait déposé plainte en 2013 et réclamait initialement 852 millions de dollars, une somme calculée' au prorata des ventes d'iTunes.

L'entreprise expliquait que l'un des inventeurs de ces technologies avait rencontré vers 2000 un représentant de la société française Gemplus, devenue par la suite Gemalto, pour les lui présenter. Cet homme était ensuite devenu un responsable d'Apple.

«Brevets plus valables»

Pour sa défense, la marque à la pomme arguait que les brevets n'étaient plus valables, d'autres sociétés ayant déjà déposé des technologies similaires, et qu'ils ne valaient de toute façon pas plus de 4,5 millions de dollars.

Le tribunal a estimé que, non seulement Apple avait bien violé les brevets - qui concernaient la gestion et le stockage de données dans les systèmes de paiement - mais que le groupe l'avait fait en connaissance de cause.

C'est dans ce même tribunal texan qu'Apple avait déjà été condamné en 2013 à payer une amende de 368 millions de dollars pour avoir enfreint des brevets de la société VirnetX.

Cette décision avait été par la suite annulée par une cour d'appel fédérale américaine et le dossier avait été renvoyé devant un autre juge d'instance pour un nouveau procès. (ats/nxp)

Créé: 25.02.2015, 13h49

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.